Financement

20 mai 2012 15:38; Act: 20.05.2012 17:19 Print

Cote d'alerte pour les caisses de pension

Les fonds de pension des cantons sont endettés à hauteur de 26 milliards de francs, avec une comptabilité très optimiste, selon l'enquête menée par «Der Sonntag».

Une faute?

Avec 26 milliards de francs, les caisses de pension publiques sont actuellement fortement endettées. A peine un fonds peut garantir aux assurés les pensions garanties par leurs avoirs. Seuls trois fonds cantonaux affichent une couverture supérieure à 100%, selon une étude menée par le professeur d'économie zurichois Martin Janssen.

Selon le classement établi, Genève dispose de la moins bonne couverture, avec un gouffre de 5 milliards de francs pour 2011. Zurich suit avec un défaut de paiement de 4,15 milliards de francs, puis Vaud, troisième, avec 3,8 milliards.

La réalité est encore plus catastrophique, expliquent les experts. La plupart des fonds tablent en effet encore sur des rendements élevés, jusqu'à 4,5% pour les plus optimistes comme les caisses des cantons de Genève et de Fribourg.

Le professeur Janssen parle de «bilan trompeur». Il préconise que les caisses de pensions appliquent le même taux d'intérêt que les cantons doivent payer pour leurs propres dettes. Le taux d'intérêt brut pertinent tourne actuellement autour de 1%, selon le professeur zurichois et les caisses de pension devraient s'y aligner.

D'autres experts rejoignent le professeur Janssen pour que les fonds réajustent leurs anticipations de profits. Cela aurait des conséquences dévastatrices. A Zurich par exemple, il ne manquerait pas quatre milliards de francs, comme annoncé officiellement, mais 15 milliards de francs, en tenant compte des conditions actuelles du marché. «Cela signifie que les contribuables doivent payer pendant trente ans 10% d'impôts supplémentaires», estime le professeur Janssen dans «Der Sonntag».

(20 minutes)