Zurich

15 avril 2018 21:39; Act: 15.04.2018 21:39 Print

Des touristes font capoter le renvoi forcé d’un homme

Un passager entravé a pris place dans un vol régulier. Les autres voyageurs se sont plaints et l’homme a été sorti.

storybild

Le passager sest montré récalcitrant, causant la gêne des passagers. (Photo: Keystone/Steffen Schmidt)

Une faute?

Un vol de la compagnie Edelweiss, début février, depuis Kloten vers Marrakech, s’est avéré tumultueux. Au moment d’embarquer, un couple a entendu des cris, rapporte la «Schweiz am Wochenende». La femme a vu alors un homme attaché encadré par deux policiers et qui criait. Quand elle a demandé ce qui se passait, un des agents lui aurait répondu que l’homme n’avait pas saisi l’opportunité de voyager sans escorte.

Réaction des passagers

Une hôtesse de l’air a ensuite dit au couple qu’il pouvait sortir s’il se sentait mal à l’aise. «Une telle réponse m’a mise en colère», confie l’épouse. Peu après, d’autres passagers, qui dans un premier temps n’avaient pas bronché, se sont approchés de l’individu entravé et de son escorte. La situation devenant tendue, le trio est sorti. Ce renvoi était nécessaire, car le passager n’avait pas les visas nécessaires lors du vol aller. Et la compagnie avait l’obligation d’assurer son retour.

Nombreux vols reportés ou annulés

Selon l’enquête du journal alémanique, il semble que ce genre de renvoi qui tourne court, également avec des requérants déboutés, est plutôt fréquent. Rien que l’an dernier, la Confédération a dû annuler 3343 billets d’avion parce que des demandeurs d’asile ne se sont pas présentés ou ont refusé de partir. Ce qui représenterait un tiers des cas. Très souvent, la personne récalcitrante est placée dans le vol suivant, ce qui s’est passé pour le Marocain. Mais l’histoire ne dit pas si, lors de ce second essai, il a également donné de la voix.

(jbm)