Chronologie du grounding

19 septembre 2011 11:50; Act: 19.09.2011 11:55 Print

Du crash de Swissair à l'envol de Swiss

Retour sur les dates qui ont marqué le grounding de Swissair, des débuts de la catastrophe à la naissance de Swiss.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'effondrement de Swissair voici dix ans marque l'aboutissement d'une crise dont les origines remontent au début des années 90. Chronologie de la débâcle de la compagnie aérienne et de la naissance de Swiss sous la bannière de Lufthansa:

6 décembre 1992: la Suisse refuse l'entrée dans l'Espace économique européen (EEE). Le non bloque l'accord aérien bilatéral qui lie la Suisse à l'Union européenne (UE). Swissair ne peut plus avoir librement accès au marché européen.

novembre 1993: Alcazar, le projet de rapprochement entre Swissair, Austrian Airlines (AUA), Scandinavian Airlines System (SAS) et la néerlandaise KLM, échoue.

décembre 1994: le conseil d'administration donne son feu vert au rachat de 49% de la compagnie belge Sabena.

janvier 1997: pour contourner les difficultés auxquelles SAirGroup est confronté en Europe, son nouveau patron Philippe Bruggisser se lance dans la fameuse «stratégie du chasseur», élaborée par le cabinet McKinsey et qui consiste à assurer l'expansion du groupe via des prises de participation dans des compagnies nationales et régionales.

1998-1999: le groupe s'engage dans l'italienne Volare, les françaises Air Littoral, Air Europe, AOM, l'allemand LTU, South African Airways et la compagnie polonaise LOT. La plupart de ces compagnies sont boîteuses. Gate Gourmet, la filiale de SAirGroup active dans le catering reprend la société américaine Dobbs.

2 septembre 1998:
un MD-11 de Swissair s'écrase à Halifax près des côtes canadiennes, faisant 229 morts.

2000: SAirGroup augmente sa participation dans Sabena à 85%. Swissair prévoit un bénéfice de 200 millions de francs sur l'année 2000.

23 janvier 2001: Philippe Bruggisser est limogé avec effet immédiat. Le conseil d'administration abandonne la stratégie du chasseur.

15 mars: le chef des finances de Nestlé, Mario Corti, reprend la direction générale et la présidence du groupe.

2 avril: Mario Corti annonce une perte historique de 2,9 milliards de francs pour SAirGroup sur l'année 2000. A elles seules, les participations à l'étranger ont coûté 3,7 milliards.

11 septembre: les attentats terroristes aux Etats-Unis interrompent temporairement les vols sur l'Atlantique Nord et causent des pertes énormes aux compagnies aériennes. Pour Swissair Group - le nom de SAirGroup ayant été entretemps abandonné - le manque à gagner atteint 65 millions de francs.

2 octobre: les appareils de Swissair restent cloués au sol alors que la faillite se précise, la compagnie n'ayant plus les liquidités nécessaires pour payer son kérosène. Environ 400 vols sont annulés, plus de 38'000 passagers restent en rade, suite à ce «grounding».

3 octobre: le Conseil fédéral, les banques et les dirigeants de Swissair s'accordent sur un crédit de sauvetage de 450 millions de francs de la Confédération pour que Swissair puisse reprendre ses vols jusqu'au 28 octobre.

«22 octobre:» le Conseil fédéral donne son feu vert au lancement d'une nouvelle compagnie nationale, contrôlée à 20% par la Confédération, à 18% par les cantons et à 62% par l'économie privée.

«7 novembre:» Sabena se déclare officiellement en faillite, entraînée dans la débâcle de Swissair.

«16-17 novembre:» les Chambres fédérales approuvent un soutien financier de 2,1 milliards de francs pour la poursuite des vols Swissair jusqu'à fin mars 2002 et la création d'une nouvelle compagnie, issue de Crossair, filiale de Swissair.

31 mars 2002: Swissair disparaît définitivement au terme de 71 années d'existence. La nouvelle compagnie Swiss s'envole le 1er avril.

2002-2005: des surcapacités, la guerre en Irak et le prix élevé des carburants conduisent Swiss à réduire progressivement ses effectifs et sa flotte de près de moitié.

22 mars 2005: La compagnie allemande Lufthansa annonce qu'elle rachète Swiss pour un montant maximal de 310 millions d'euros.

7 juin 2007:
Le tribunal de district de Bülach (ZH) blanchit les 19 dirigeants mis en cause dans la débâcle du défunt groupe aérien.

mars 2008: Le prix final de rachat de Swiss par Lufthansa est dévoilé: il s'élève à 339 millions de francs, dont quelque 64 millions reviennent à la Confédération.

(ats)