Uri

11 juillet 2018 22:32; Act: 11.07.2018 22:32 Print

Faire le plein à nouveau comme l'espion 007

La station-service d’Andermatt devenue culte grâce à une scène d’un James Bond de 1964 sera bientôt rouverte.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

La scène de poursuite dans le film «Goldfinger», et la légendaire Aston Martin filant entre Realp et Andermatt, est mythique. Sur la route du col, l’espion au service de sa Majesté sabote les pneus de la voiture de la belle Tilly Masterson et se propose ensuite de la conduire jusqu’à Andermatt. Il la laisse finalement à la fameuse station-service Aurora. Depuis la sortie du film, en 1964, celle-ci a vu affluer des fans de la saga désireux de recréer la scène le temps d’une photo-souvenir.

Victime des règlements

Mais le couperet est tombé en 2014: la station-service a été fermée et démantelée, car elle ne répondait plus à la législation en vigueur. «Cette fermeture avait été vécue comme un crève-cœur par les afficionados. Nous avions tout tenté pour empêcher la fermeture, mais rien n’avait fonctionné», se souvient Markus Hartmann, président du James Bond Club Suisse. Les cuves, qui dataient des années 1960, auraient dû être remplacées et cela aurait coûté trop cher. Quant aux pompes à essence, elles ont fini par décorer l’entrée de l’hôtel adjacent.

Retour en grâce

Coup de théâtre l’an dernier, avec un changement de propriétaire, un cabinet de gestion financière. Celui-ci a décidé de remettre en état la station-service, comme le révèle l’«Urner Wochenblatt». L’investisseur ne pourra pas utiliser l’image de James Bond pour faire sa pub, pour une raison de droit des marques. Tout juste pourra-t-il adresser un clin d’œil au célèbre «licence to kill» (permis de tuer) de l’espion, en invitant les automobilistes à demander leur «licence to fill» (permis de faire le plein)!

(tk/jbm)