Berne

16 mars 2014 22:12; Act: 16.03.2014 22:15 Print

Franchir la Sarine avec des élèves pour guides

Un projet encourage les courses d’école organisées de classe à classe, à travers la barrière de rösti.

Une faute?

«Les classes primaires et secondaires organisent de toute manière une promenade scolaire. Ces sorties peuvent être mises à profit pour atténuer la barrière des langues», déclare Sandra Maissen, de la Fondation pour la collaboration confédérale. Cette entité va mettre en ligne un formulaire où les classes pourront s’inscrire. L’idée est que les écoliers d’une région fassent découvrir les attractions locales à des camarades venus d’une autre région linguistique.

Le projet Course d’école plus a reçu l’appui du conseiller fédéral Alain Berset et du directeur général de la SSR, Roger de Weck, note la «Schweiz am Sonntag». Le concept plaît. Le conseiller national Jean-François Steiert (PS/FR) trouve que «ces rencontres peuvent être fructueuses, même si elles ne durent qu’un jour». Le politicien espère que la Confédération prendra en charge les frais de déplacement. Bémol de la part de la conseillère nationale Verena Herzog (UDC/TG): elle craint que ces échanges interviennent avec des enfants trop jeunes.

(jbm)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch