Tessin

03 janvier 2013 09:21; Act: 03.01.2013 09:30 Print

Gambarogno redoute un projet CFF

Gambarogno, petit village pittoresque de la riviera tessinoise, craint pour son image: les CFF prévoient d'y renforcer le trafic de marchandises.

Une faute?

Une perspective peu appréciée des habitants dont les maisons au coeur de la bourgade frôlent les rails.

La côte du Lac Majeur et ses villages très prisés des touristes en été est déjà traversée par la ligne de chemin de fer à une voie datant de 1882. Les espoirs de la commune de voir ce tracé déchargé grâce à la NLFA du Gothard prolongée par le tunnel du Ceneri a été douché fin décembre.

Une rencontre avec les CFF n'a laissé aucune place au doute. Les trains marchandises passeront bien par le Lac Majeur. Pour le maire de la commune, Tiziano Ponti, ces développements ne prennent pas en compte l'agglomération concernée.

La ligne, actuellement empruntée par 60 trains marchandises par jour, pourrait en accueillir théoriquement jusqu'à 95, selon les CFF. La moyenne pour 2020 atteindrait 69, selon les calculs de la compagnie. A ce trafic, il faudrait ajouter 14 trains de personnes par jour.

Des investissements de 50 millions de francs sont prévus. La ligne sera doublée sur 2,6 km dans la plaine de Magadino, au nord, et des trains de marchandises d'une longueur de 700 mètres pourront passer. Pour M. Ponti, il est absurde de vouloir faire de cette ligne un axe prioritaire du corridor Rotterdam-Gênes avec si peu de modifications.

La zone densément peuplée au sud de Luino (I) n'est pas non plus adaptée pour ce type de trafic, estime-t-il. Les risques d'accident et les nuisances liées au bruit et aux vibrations auront des répercutions négatives sur le tourisme, ont réagi bon nombre d'habitants.

Pas de nouveau tunnel

Le maire s'énerve aussi que l'idée d'un tunnel entre Cadenazzo (TI) et Luino (I) imaginée dans les années 1990 ait été enterrée dès la décision de construire le Ceneri. Il aimerait relancer ce projet long de 30 km.

Une visite en novembre auprès de l'Office fédéral des transports (OFT) n'a cependant rien donné de concret. Les priorités du trafic ferroviaire sont ailleurs lui a-t-on rétorqué et les ressources financières sont limitées. Il n'est pas question de remettre en question la ligne stratégique de Gambarogno.

Grands terminaux

Il s'agit pour l'OFT de maintenir ce tracé pour des raisons de capacités, l'axe via Chiasso (I) ne pouvant pas tout absorber. En outre la ligne par Luino conduit directement aux grands terminaux de Gallarate et de Busto Arsizio (I). Pour Tiziano Ponti, l'opposition de Gambarogno aux projets des CFF s'apparente à un combat de David contre Goliath mais il n'entend pas y renoncer.

(ats)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch