Militants suisses à Bruxelles

13 novembre 2017 22:55; Act: 13.11.2017 23:39 Print

Haka sauvage en soutien à leur ami en procès

par Pauline Rumpf - Une dizaine de Suisses étaient à Bruxelles la semaine dernière pour soutenir un activiste en procès contre un lobby du glyphosate. En mai, une association avait attaqué les locaux d'un lobby avec de la terre, des feuilles mortes et de la peinture lavable.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«We are nature defending itself» : ce haka a retenti devant le Palais de justice de Bruxelles jeudi 9 novembre, scandé par une étrange ménagerie. Un groupe de militants anti-glyphosate, déguisés en animaux réclamant le respect de la biodiversité, était venu soutenir 9 d'entre eux, en procès contre un lobby des pesticides.

Du tatou à l'éléphant en passant par le bouquetin

L'un des prévenus, Samuel, 22 ans, est lausannois. Une dizaine de jeunes Suisses ont donc fait le voyage jusqu'à Bruxelles pour soutenir cet étudiant en agronomie. Plusieurs jours ont été nécessaires pour confectionner leurs costumes d'animaux à l'aide de papier mâché, cartons de pizza ou encore grillage à poules. «On fait comme on peut !» raconte Antoine, qui faisait partie de l'expédition. Résultat: du tatou à l'éléphant en passant par le bouquetin, le hérisson ou encore le rhinocéros, toute la biodiversité animale est représentée.

Le jour J, «les potes suisses de Samuel» et leurs déguisements ont fait leur petit effet au milieu des quelque 200 manifestants. Haka, slogans et percussionnistes déchaînés ont servi à faire passer le message: ne nous trompons pas de procès, assènent les militants, ciblant notamment Monsanto et Bayer à travers le hashtag #WhoAreTheCriminals. Une vente de «patates de la solidarité» permettra de payer les éventuelles amendes des accusés.

Salle d'audience pleine à craquer

Une cinquantaine de militants, dont les jeunes helvètes, ont ensuite pu pénétrer dans le Palais de Justice, forcés toutefois de retirer leur accoutrement à l'entrée. Difficile de faire rentrer tout le monde dans la salle d'audience: «la petite pièce est pleine, on s'est assis par terre, entre les rangées de bancs et sur les côtés», rapporte Antoine. Trois avocats ont été engagés pour défendre les 9 accusés. L'audience s'est plutôt bien passée, estiment les manifestants, et Samuel est soulagé. Son jugement sera prononcé le 7 décembre.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • dd le 14.11.2017 01:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    système de meurtrier de mass

    il faudrait plus de personnes comme ses jeunes bravo on vit dans un système de malade je comprends vraiment pas pourquoi les pays ne protège pas leurs citoyens pourtant c'est les citoyens qui font le pays quand remette bien les choses au clair

  • Aobsil le 14.11.2017 00:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ch.

    Le droit de manifester. soutenir pour une cause. Bravo

  • Yves Bender le 14.11.2017 04:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec vous je suis.

    Bravo,il en faudrait plus des comme vous pour défendre la planète contre des criminels comme les dirigeants de monsanto et des firmes sans âme comme montant et autres.

Les derniers commentaires

  • Raspischweiz le 14.11.2017 11:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voir les choses en face.

    Le problème vient des personnes qui ne savent pas utiliser le glyphosate correctement et non pas du désherbant en soi. Surdoser ou désherber à proximité de cours d'eaux ou encore par vents de plus de 5km/h peut conduire à la pollution contrairement à une utilisation conforme du produit ou le risque est quasi nul. Comme dit le dicton : une arme n'est jamais dangereuse, seulement celui qui l'utilise comme tel.

  • Victor le 14.11.2017 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la vérité n'ai pas là

    Vous vous tromper de débat!!!!

  • Hütten le 14.11.2017 05:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De tout coeur avec vous

    Bravo très belle action!!!

  • Yves Bender le 14.11.2017 04:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec vous je suis.

    Bravo,il en faudrait plus des comme vous pour défendre la planète contre des criminels comme les dirigeants de monsanto et des firmes sans âme comme montant et autres.

  • dd le 14.11.2017 01:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    système de meurtrier de mass

    il faudrait plus de personnes comme ses jeunes bravo on vit dans un système de malade je comprends vraiment pas pourquoi les pays ne protège pas leurs citoyens pourtant c'est les citoyens qui font le pays quand remette bien les choses au clair

    • Jean Luc le 14.11.2017 03:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @dd

      Car il y a toujours du monde pour faire des théories, mais plus personne pour payer ou faire le travail...... Personne n'a envi de passer des jours à arracher les plantes envahissantes le long des routes ou des voies ferées... Pourtant ce sont des vecteurs de propagation énorme, sous prétexte d'ecologie, on a laissé pousser et etendre ces plantes, et maintenant, ça envahi tout.....

    • Maître Yoda le 14.11.2017 05:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @dd

      assassiner l'orthographe, c'est aussi un crime..

    • Juste Leblanc le 14.11.2017 06:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Maître Yoda

      Certes, mais un mot mal écrit est toujours moins dangereux qu un produit phytosanitaire balancé dans la nature, au mépris des santés publiques ... :-)

    • HervéVS le 14.11.2017 09:42 Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Luc

      Et on faisait comment avant? C'est sûr que c'est plus facile d'empoisonner tout le monde que de faire le boulot...

    • UDC le 14.11.2017 09:45 Report dénoncer ce commentaire

      Gauchiste

      Mais pour information lagriculture lutilise a 3l ha et les particuliers mettent un bidon de 10l pour 25 m2, mais par contre ça on le dit pas au gens

    • Jean Luc le 14.11.2017 12:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @HervéVS

      Avant il y avait pas d'ambroisie ou de plante envahissante que la mondialisation a apport et il y avait jusqu'a 30 personnes sur une exploitation, comme pour les faucheur, maintenant on ne veut plus payer les produits agricoles à cause de la mécanisation! Avant les ménages consacrait 35% du budget pour la nourriture contre 15% aujourd'hui.... Msis rien ne vous interdit de faire du bénévolat et d'arracher les plantes envahissantes, mais c'est plus facile de râler que de faire le travail... L'office de l'environnement tient à votre disposition des fiches sur la manière de les reconnaître et de les éliminer, ne les mettez pas dans les déchets verts par exemple car vous polluez alors tous le composte et participez à leurs propagation !

    • gaucher le 14.11.2017 12:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @UDC

      bien dit

    • HervéVS le 14.11.2017 16:16 Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Luc

      Pour la mondialisation vous avez raison. Par contre, rien ne vous empêche d'engager du personnel comme les faucheurs et de vendre vos produits à la ferme (allez donc voir La Ferme 1794 à Morat pour vous inspirer). Personnellement, je consacre déjà une bonne partie de mon budget en nourriture et je consomme local. Pour le bénévolat, chacun son métier et je soutiens déjà la SPA locale et vous?