Formation

05 septembre 2017 16:26; Act: 05.09.2017 16:30 Print

L'Uni de Zurich chute au classement des universités

L'Université zurichoise a perdu 30 places au hit-parade des meilleures hautes écoles. L'EPFZ est 10e, l'EPFL 38e.

storybild

Les temps sont durs pour l'Université de Zurich. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Sept institutions suisses figurent dans le top 200 du nouveau classement «Times Higher Education» (THE) des meilleures hautes écoles. Mauvaise surprise pour l'Université de Zurich: elle chute de 30 places par rapport à l'an dernier.

L'EPF de Zurich recule elle d'un rang mais reste dans le top 10 (10e). Elle est la meilleure haute école d'Europe continentale, selon ce classement, «THE World University Rankings», publié mardi. Seules des institutions britanniques et états-uniennes - qui squattent les vingt premières places - font mieux.

L'EPFL 38e

L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) pointe au 38e rang, en recul de 8 places. Mais c'est pour l'Université de Zurich que la pilule est amère: elle passe de la 106e à la 136e place.

Interrogé par l'ats, THE a indiqué que ce recul s'explique par plusieurs facteurs, notamment une moins bonne réputation dans le domaine de l'enseignement et une moindre productivité de la recherche, soit le nombre de publications par chercheur. La proportion de doctorats par bachelor a également diminué.

En termes de réputation quant à la recherche et de fonds acquis dans ce domaine, THE note une légère amélioration. Du côté de l'université, on indique avoir pris connaissance du classement sans toutefois vouloir le commenter en détail.

Les universités de Bâle (95/ 3), Berne (105/ 5), Genève (130/ 7) figurent également dans le top 200, en progrès. Celle de Lausanne perd une place et se retrouve 152e.

Oxford et Cambridge en tête

Le podium est occupé par l'Université d'Oxford (GB) devant celle de Cambridge (GB), ainsi que le California Institute of Technology et l'Université de Stanford (USA) ex aequo sur la troisième marche.

THE précise que cette évaluation est basée sur 10'500 réponses recueillies dans le cadre d'un sondage mondial représentatif portant sur cinq domaines: enseignement, recherche, internationalité de membres des facultés, transfert de savoir à l'industrie et influence scientifique. La 14e édition de ce hit-parade comprend un millier de hautes écoles de 77 pays.

(nxp/ats)