Santé

19 juin 2017 10:38; Act: 19.06.2017 12:50 Print

L'allègement des primes pour les jeunes plébiscité

Près de 80% des personnes interrogées souhaitent toutefois limiter cet allègement aux ménages à faible revenu, selon le nouveau Moniteur de la santé.

storybild

L'idée de primes maladie réduites pour les enfants et les jeunes adultes séduit. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

D'après cette enquête, 72% sont tout à fait ou plutôt d'accord avec la décision du Parlement de décharger plus fortement les enfants et les jeunes adultes des primes des caisses-maladie, a annoncé lundi Interpharma, qui a mandaté l'institut gfs.bern pour ce sondage annuel.

Des primes plus basses pour les jeunes adultes sont acceptées par 61%, donc mieux que l'assurance entièrement gratuite pour les enfants. Cette gratuité totale est souhaitée par une majorité de 54%, mais rejetée par une minorité notable de 43%. L'introduction générale de primes échelonnées selon l'âge n'est toujours pas majoritaire.

Hausse attendue

Par rapport au Moniteur de la santé précédent, le chiffre qui a le plus augmenté est celui du nombre de personnes qui s'attendent à une hausse des coûts et des primes: 92% des sondés sont de cet avis, soit 26% de plus que lors de l'enquête 2016.

Une majorité claire des personnes interrogées (58%) veut conserver le catalogue des prestations à l'état actuel. Seuls 11% se prononcent pour des suppressions. De même, le caractère obligatoire de l'assurance de base n'est pas remis en cause.

Ponctuellement, une sensibilité plus forte aux coûts fait reculer la solidarité pour certaines prestations: ainsi, 65% des sondés voudraient que les caisses maladie ne prennent plus en charge les médicaments pour les cas de bagatelle. C'est 15% de plus que l'année précédente.

Prises en charge contestées

D'autres prises en charge sont de plus en plus contestées, comme la stérilité non désirée (53%, -14), la prévention des problèmes de santé (54%, -7), ainsi que les problèmes de santé dus au tabac et à l'alcool (37%, -5).

La disposition à restreindre les prestations n'est toutefois pas généralisable, comme le montre l'exemple de la recherche sur le cancer: 91% des sondés continuent à demander que tout le monde ait accès aux médicaments contre ce fléau, indépendamment du revenu.

L'enquête représentative est réalisée une fois par an depuis 1996 par gfs.bern sur mandat d'Interpharma, l'association des entreprises pharmaceutiques suisses. Entre le 6 et le 25 mars, 1200 personnes de toute la Suisse ayant le droit de voter ont été interrogées.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • RAF-12 le 19.06.2017 11:14 Report dénoncer ce commentaire

    STOP

    Les familles sont déjà bien aidées sur le plan fiscal avec le coefficient. Si on veut en faire plus pas de problème pour moi si cela n'est pas aux autres assurés d'en faire les frais. Le financement de ces réductions doit être assurée par une augmentation de la TVA ou la perception d'une taxe sur les opérations de bourse ou par une augmentation du taux d'impôt pour les fortunes supérieures à 2 millions. La classe moyenne qui n'a plus d'enfant à charge, les couples, les célibataires, les divorcés, les retraités sont déjà utilisés comme vache à lait pour financer la politique sociale cela suffi.

  • Albert le 19.06.2017 11:51 Report dénoncer ce commentaire

    Classe moyenne

    Super idée mais il va bien falloir que d'autres comblent la différence non ? Il y a bien des chances que la classe moyenne passe à la caisse encore une fois, on atteint vraiment le seuil limite de tolérance...Père divorcé avec pensions à payer, qui se soucie de nous ?

  • comme d'hab. le 19.06.2017 11:06 Report dénoncer ce commentaire

    ben voyons

    Et pour les vieux

Les derniers commentaires

  • 1988 le 19.06.2017 20:40 Report dénoncer ce commentaire

    Réductions justifiées

    En payant mes primes et quelques factures de médecins sur une année, le 95% de ce qui est sorti de mon porte monnaie est allé aux autres. C'est plus que du social, c'est du racket légal. Alors oui pour la baisse aux jeunes qui sont l'avenir de ce pays, cela leur permettra de financer linabordable permis de voiture par exemple. Quant aux vieux qui se plaignent, vous avez eu assez d'avantages lors des trentes glorieuses, vous ne pouvez pas avoir le beurre, l'argent du beurre et nous les miettes.

  • Plutonium le 19.06.2017 19:51 Report dénoncer ce commentaire

    Changeons

    Prime minimum Lamal en fonction du dernier avis d'imposition. Ce n'est logique qu'une personne gagnant 8000CHF paye la même chose qu'une qui en gagne la double ou la moitié! Quand aux complémentaires et tout ce qui sort de la LAMAL min., libre concurrence!

  • Daniel le 19.06.2017 19:00 Report dénoncer ce commentaire

    Faut pas se prendre la tête!!!

    De 20 a 40 ans j'ai jonglé pire que Ronaldo pour essayer d'aller de l'avant. Aujourd'hui changement de tactique! Au lieu de gagner 4700.- je suis passé a 2700.- Résultat? journées de libres a partir de 9h, o.- d'impôts, 40.- de maladie, 200.- de pension.. mais surtout libertéee!!! je fait le touriste tout les jours! j'ai draguée toutes les femmes de mon immeuble et qui sont venu boire le café coquin chez moi pendant que leur mari était au boulot.. je me retrouve avec plus d'argent de poche et du temps libre pour arrondir facilement. Fini la dictature.. je profite moi aussi du système..

  • zapparre le 19.06.2017 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    Faut laisser faire....

    Hi...Hi...Comme çà les jeunes pourront payer bcp plus pour les téléphones portables, pour les ordis et pour internet...Bravo

  • Jacky le 19.06.2017 13:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Niet

    Si c'est pour augmenter les primes des autres c'est n'importe quoi!