Suisse

06 juin 2017 20:09; Act: 06.06.2017 20:43 Print

L'internement à vie ne sera pas facilité

Le National a refusé mardi de soutenir un texte qui voulait serrer la vis pour certains délinquants sexuels.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les délinquants qui ont commis des actes d'ordre sexuel sur des personnes préalablement droguées ou endormies ne doivent pas être plus facilement internés à vie. Le Conseil national a renoncé mardi par 101 voix contre 84 à soutenir une initiative parlementaire de Céline Amaudruz (UDC/GE).

A l'heure actuelle, des délinquants extrêmement dangereux, qui ont commis assassinat, brigandage ou viol, peuvent se retrouver dans la nature, a plaidé en vain Céline Amaudruz. L'élue a illustré son propos avec le cas de Markus W. qui a endormi et violé 22 victimes, «le cas d'école du délinquant dangereux qui n'est pas amendable».

Natalie Rickli (UDC/ZH) a évoqué la récente décision de ne pas interner à vie Fabrice A., meurtrier d'Adeline. Il avait déjà commis deux viols aggravés par le passé. «Le problème ne réside pas dans la justice, mais dans la loi», selon la Zurichoise. Il y a trop d'obstacles pour prononcer l'internement à vie, il est temps de serrer la vis.

Pratique inchangée

La question de l'internement se pose selon les circonstances et la personnalité de l'auteur du délit, a souligné Lisa Mazzone (Verts/GE) au nom de la commission. L'internement ordinaire est constamment réévalué; un délinquant peut ainsi rester enfermé toute sa vie, a-t-elle argumenté. Modifier le code pénal ne changerait guère la pratique car c'est une réaction à un cas particulier.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Madeleine Weyermann le 06.06.2017 22:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l' internement à vie ne sera pas facilité

    Scandaleux , si un jour , c'est votre fille , ou épouse qui subit cette infamie,vous serez contents de savoir l' agresseur libéré , grâce à votre manque de courage ???

  • DATA le 06.06.2017 21:07 Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont prêt à courir le risque !

    En même temps ce n'est pas vraiment les parlementaires qui le cours, le risque et il est sur que chaque fois qu'on laisse sortir un criminel de prison, on améliore les comptes de l'état, choisis ton camp camarade.....

  • lilu le 06.06.2017 21:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo

    merci lisa grâce à toi je me sens en sécurité !

Les derniers commentaires

  • Le Grisonnais le 07.06.2017 11:34 Report dénoncer ce commentaire

    Scandaleux !

    C'est n'importe quoi, on devrait leur délivrer un titre honorifique à tous ces malades et pervers qui sont pour la plupart irrécupérables !!! Qu'on les enferme à vie.

  • electionsFederales le 07.06.2017 11:21 Report dénoncer ce commentaire

    pauvreSuisse

    Ici on a la réponse si les politiques suisses ont paré le pays pour des attaques terroristes. Visiblement NON! Le jour ou il y aura des drames, les politiques seront les seuls coupables

  • Amon-Râ le 07.06.2017 09:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mes frères les braves gens.

    Scandaleux, même les psychiatres abandonnent avec ce genre de patients dangereux.. la peine de mort est parfaite pour ces gens ! Et les économies iront pour les gosses.

  • Senketsu le 07.06.2017 09:28 Report dénoncer ce commentaire

    disproportionné

    Les gens ne se rendent pas compte de l'ampleur d'une condamnation à vie. Tout ce qu'ils voient, ce sont les dégâts causés sur la victime. Selon leur raisonnement, le fait qu'une personne souffre d'un traumatisme toute sa vie justifie que celui qui a causé ce trauma le paie aussi toute sa vie par la sentence maximum. Sachant que le traumatisme de la victime s'affaiblit avec le temps, sauf en cas de suicide par dépression, moi, je ne peux que constater une sentence excessive. Ce n'est pas différent que de tuer l'agresseur. En fait, c'est pire car il subit une vie de prison avant de mourir.

    • Amon-Râ le 07.06.2017 11:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Senketsu

      Et non les traumatismes restent à vie chez certaines personnes, de plus vous condamnez les descendants de ces traumatisés..

    • Melany le 07.06.2017 12:13 Report dénoncer ce commentaire

      @Senketsu

      En fait, il n'y a qu'à vous souhaiter de faire l'expérience d'une victime pour que vous puissiez vraiment savoir de quoi vous parlez ! Il ne s'agit pas de justifier une sentence en fonction de la souffrance d'une victime, mais de faire en sorte que l'auteur ne puisse pas récidiver et faire plus de victimes...! Quant au traumatisme, en ce qui concerne Adeline, ben je doute fortement que ce dernier s'affaiblisse avec le temps, elle est morte ! Quant à la victime qu'il voulait aller tuer en Pologne, je pense que vous devriez en parler avec elle... Vous verrez si son traumatisme s'affaiblit... !

    • Senketsu le 07.06.2017 12:57 Report dénoncer ce commentaire

      @Amon-Râ

      Je n'ai jamais dit que les traumatisés ne l'étaient pas à vie. J'ai dit que ça se résorbait avec le temps, mais j'ai jamais dit que ça disparaissait. Aussi, quel rapport avec les descendants? Je les condamne à quoi, au juste?

    • Senketsu le 07.06.2017 13:22 Report dénoncer ce commentaire

      @Melany

      Vous me souhaitez ça? Comme c'est gentil. Déjà que vous ne savez rien de mon passé. Et concernant vos connaissances en psychologie des victimes, je peux voir vos titres de Phd? Vous affirmez sans preuve qu'un traumatisme ne faiblit jamais. Et ce qui est affirmé sans preuve peut être réfuté sans preuve. Je vous invite à penser un peu à tout ce sujet à tête reposée, sans impliquer vos émotions personnelles. Est-ce vraiment juste de tuer une personne mentalement malade juste par vengeance et sous prétexte de protéger la société? Société qui a de toutes façons son lot de victimes quotidien.

    • Amon-Râ le 07.06.2017 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Senketsu

      les traumatismes ce retrouve dans les gênes. moi je veux me préserver et non subir.

    • Melany le 07.06.2017 15:22 Report dénoncer ce commentaire

      @Senketsu

      1. Je suis très pragmatique. 2. L'intelligence ne se définit pas par les titres, les acquis scolaires mais par ce que l'on fait de linstruction reçue. 3. Ce qui vous semble « juste » varie en fonction de la culture/valeurs de chaque sociétés, groupes etc. vous n'avez donc pas la panacée de ce qui lest ou ne lest pas. 4. Nous nanalysons simplement pas le problème (sort d'un meurtrier violeur récidiviste) sous le même angle de vue, raison de notre antagonisme. 5. Pour une personne bardée de diplômes comme vous le sous-entendez, c'est surprenant que vous n'ayez pas fait cette simple analyse..

    • Jo le 08.06.2017 06:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Senketsu

      Je ne connais pas la psycho des victimes mais par contre je suis pour le risque minimum et même si 25 voir 99% seraient " et là j'en doute " réhabilitables pour la seule future victime du 1 % je suis prêt à tous les garder en prison à vie ! Après toutes vos théories ne sont que du blabla et à aucun moment vous ne faites allusion aux futures victimes des couacs de notre gentille justice.

  • Prisca Clément le 07.06.2017 06:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On attend quoi ?

    Les politiques attendent quoi pour changer ces lois lacunaires, qui ménagent les criminels, et qui laissent les victimes en rade ? C'est une honte !