Winterthour

24 juin 2016 13:53; Act: 24.06.2016 13:59 Print

Distribution du Coran dans la rue remise en cause

Après l'arrestation de l'émir de Winterthour, les autorités réfléchissent à interdire la distribution gratuite du Coran dans ses rues.

storybild

L'émir de Winterthour est soupçonné de soutien à une organisation terroriste. (Photo: Screenshot SRF)

Sur ce sujet
Une faute?

La distribution du Coran dans la rue est remise en cause à Winterthour (ZH). La police de la ville étudie la possibilité de l'interdire, le détenteur de la licence de cette action en Suisse - un salafiste converti de 30 ans - ayant été arrêté. Ce dernier serait soupçonné de soutien à une organisation terroriste.

La police de Winterthour s'était déjà penchée précédemment sur une éventuelle interdiction. Elle avait alors toutefois conclu que les conditions n'étaient pas réunies pour prendre une telle mesure, indique la ville vendredi.

L'arrestation du responsable de l'action de distribution du Coran «Lies!» («Lis!») pourrait changer la donne. C'est du moins ce que les autorités de Winterthour vont analyser.

Détention préventive

Le Ministère public de la Confédération a fait arrêter cet homme en février et l'a placé en détention préventive à Berne, comme l'a révélé le magazine «Rundschau» de la télévision alémanique SRF. Des soupçons d'aide et de participation à une organisation terroriste pèseraient sur lui.

La Constitution fédérale protège la liberté d'opinion et de religion. Elle autorise aussi la distribution d'écritures religieuses. L'action «Lies!» est donc légale en principe, rappelle la ville de Winterthour dans son communiqué. Une interdiction n'est possible que si l'organisation distributrice se fait l'auteur de délits, soit d'un appel au crime par exemple.

(nxp/ats)