Saint-Gall

10 novembre 2017 20:15; Act: 10.11.2017 20:15 Print

La police stoppe un suicidaire à coups de taser

Un quadragénaire s'est volontairement blessé avec un rasoir, dans la nuit de jeudi à vendredi. Les agents ont dû l'électrocuter pour l'arrêter.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Un homme a tenu la police en alerte, ce vendredi à Saint-Gall, peu avant 2h du matin. Arrivés sur place, les agents ont découvert un individu de 40 ans, debout sur le rebord d'une fenêtre à environ 5 mètres de hauteur. Le quadragénaire a crié aux policiers qu'il voulait se tuer et a commencé à s'entailler profondément la peau sur tout le corps avec un rasoir.

Ne parvenant ni à raisonner le malheureux ni à s'approcher de lui en raison du rasoir, les forces de l'ordre ont décidé d'utiliser leur taser. Sous l'effet des impulsions électriques, le suicidaire est tombé sur un coussin spécial, installé sous la fenêtre par les agents. Mais une fois au sol, le quadragénaire a continué à se mutiler. Il a donc dû être électrocuté une deuxième fois pour être «désarmé». Il a ensuite été menotté et emmené à l'hôpital.

Une aide psychologique a été proposée aux personnes ayant assisté à la scène. Un soutien psychologique a également été mis à disposition des policiers.

L'utilisation du taser est extrêmement rare, précisent les forces de l'ordre dans un communiqué diffusé vendredi. Seuls deux cas ont été recensés par la police municipale. «Nos agents ne disposent pas tous d'un taser et seuls ceux ayant suivi une formation spéciale peuvent l'utiliser», précise le porte-parole Roman Kohler.

(jeb/ofu)