Classement RSF

29 janvier 2013 19:57; Act: 29.01.2013 22:10 Print

La presse est de moins en moins libre en Suisse

L'ONG française Reporters sans frontières (RSF) a publié son classement mondial de la liberté de la presse en 2013. La Suisse perd six places et se retrouve au 14e rang.

Une faute?

En tête figurent la Finlande, les Pays-Bas et la Norvège, alors que la Suisse perd six places et se retrouve au 14e rang. L'ONG montre par ailleurs l'échec du «printemps arabe» en matière de libertés.

La Finlande, les Pays-Bas et la Norvège étaient déjà dans les premiers rangs l'an dernier, ce qui confirme la capacité des contrées nordiques à assurer et maintenir un environnement optimal pour les acteurs de l'information, relève RSF dans son rapport.

A l'autre bout du classement, les trois pays les pires, le Turkménistan, la Corée du Nord et l'Erythrée, sont également les mêmes que l'année dernière. Ils sont précédés pour la deuxième année consécutive de la Syrie au 176e rang, que suivent la Somalie, l'Iran, la Chine, le Vietnam, Cuba, le Soudan et le Yémen.

Echec du «printemps arabe»

L'ONG française publie par ailleurs pour la première fois un indice annuel de la liberté de la presse. Son calcul se fonde sur une moyenne pondérée en fonction de la population, avec des résultats de 0 à 100, zéro représentant une situation idéale. En 2013, il s'élève à 3395 points, chiffre de référence pour les années à venir.

La déclinaison de cet indice permet d'apprécier la situation de chaque grande zone du monde. L'Europe obtient le résultat de 17,5 sur 100, suivie par la zone Amériques (30,0), l'Afrique (34,3), l'Asie-Pacifique (42,2) et les pays de l'ex-URSS (45,3).

Malgré le «printemps arabe», la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (48,5) se trouve à la dernière place. RSF note que certains nouveaux gouvernements engendrés par les mouvements citoyens se retournent contre les journalistes et les net-citoyens qui ont largement relayé ces révolutions.

L'ONG donne en exemple la Tunisie et l'Egypte, dont elle dénonce «vide juridique, nominations à la tête des médias publics, agressions physiques, procès à répétition et absence de transparence». Ces deux pays stagnent à des positions peu glorieuses (138e et 158e), alors qu'à l'inverse, la Libye a progressé de 23 places.

(ats)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch