Culture

07 décembre 2017 09:58; Act: 07.12.2017 11:29 Print

Le Carnaval de Bâle entre au patrimoine de l'Unesco

par Pauline Rumpf/ats - Après la Fête des vignerons en 2016, le Carnaval de Bâle a été reconnu comme patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Voir le diaporama en grand »
L'événement bâlois a obtenu une reconnaissance mondiale jeudi 7 décembre 2017. Les nombreux chars représentent des sujets politiques marquants de l'année écoulée. Dès le premier jour du carnaval, la ville est envahie par les fifres et tambours. Des Guggenmusik déguisés prennent ensuite le relais, arrosés de confettis par les spectateurs. Près de 20'000 personnes participent à la fête, sous les yeux de plus de 200'000 spectateurs chaque année, rapporte Arcinfo.ch. Les lanternes et les chars sont le résultat du travail acharné des participants pendant des mois avant le Carnaval. Plusieurs cortèges immobilisent la ville pendant trois jours. Les costumes aussi sont le fruit de l'imagination et du travail des participants. L'ambiance festive contamine toute la ville. L'achat de la plaquette servant de ticket d'entrée est facultative mais très appréciée, car elle permet de subventionner les nombreuses cliques qui interviennent. L'art du pizzaïolo napolitain est aussi entré dans le patrimoine immatériel de l'Humanité. Sur la photo ci-dessus, le ministre italien de la culture Dario Franceschini sort une pizza du tout premier four où avait été cuite le Pizza Margherita en 1889 à Naples. L'art du pizzaïolo napolitain est aussi entré dans le patrimoine immatériel de l'Humanité. Sur la photo ci-dessus, le ministre italien de la culture Dario Franceschini sort une pizza du tout premier four où avait été cuite le Pizza Margherita en 1889 à Naples. L'art du pizzaïolo napolitain est aussi entré dans le patrimoine immatériel de l'Humanité. Sur la photo ci-dessus, le ministre italien de la culture Dario Franceschini sort une pizza du tout premier four où avait été cuite le Pizza Margherita en 1889 à Naples. La Fête des Vigneron, qui se tient à Vevey tous les 25 ans environ, était jusqu'à maintenant la seule tradition suisse classée au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco. Plus de 5'000 acteurs et 240'000 spectateurs avaient suivi la fête lors de sa dernière édition en 1999. La prochaine édition aura lieu en 2019.

Sur ce sujet
Une faute?

La nouvelle liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité a été publiée par l'Unesco jeudi matin. Outre l'art du pizzaïolo napolitain, y figure également le Carnaval de Bâle. Dans la liste, on trouve une seule autre tradition suisse, à savoir la Fête des vignerons organisée tous les 25 ans environ à Vevey.

Les mesures de sauvegarde proposées par les responsables du carnaval ont trouvé un écho favorable auprès de l'Unesco. Elles visent particulièrement à susciter la participation des générations suivantes en encourageant la formation musicale des jeunes pour les fifres et tambours ou en développant du matériel pédagogique pour les écoliers bâlois.

Trois jours de fête pour plus de 220'000 personnes

A l'honneur dans cette distinction, cette tradition bâloise, particulièrement vivante, met en jeu des fifres et tambours et des Guggenmusik (fanfares de carnaval) ainsi que de l'artisanat caractéristique comme des masques, des lanternes et des costumes colorés et grotesques. Des discours sont aussi de mise, et durant trois jours, on se moque des absurdités et des faux pas de la scène politique et de la société locale, nationale et internationale.

Près de 20'000 participants et plus de 200'000 visiteurs se rendent chaque année au Carnaval de Bâle qui se tient sur trois jours en février et débute par le Morgenstreich à 4h du matin. L'événement est présent dans de nombreux aspects de la vie sociale, économique et politique de la ville.

Traditions suisses en quête de reconnaissance

Le Conseil fédéral a approuvé en octobre 2014 une liste indicative des huit traditions suisses candidates. Y figurent les savoir-faire de la mécanique horlogère, le design graphique et typographique suisse, la saison d'alpage, le yodel, les processions de la Semaine sainte à Mendrisio (TI), la gestion du risque d'avalanches ainsi que le Carnaval de Bâle et la Fête des vignerons à Vevey (VD), qui a été inscrite par l'Unesco en 2016.

Avec la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, l'Unesco cherche à protéger un patrimoine qui ne s'inscrit pas essentiellement dans la pierre et dans l'espace, mais dans le temps, les pratiques communautaires et les interactions sociales.

365 inscriptions de par le monde

L'art du pizzaïolo napolitain qui fait valser la pâte dans les airs a aussi fait son entrée jeudi au patrimoine immatériel de l’humanité. Deux millions de personnes avaient signé une «pétition mondiale» pour en soutenir l'inscription, selon Sergio Miccù, président de l'association des pizzaïoli napolitains. Au-delà de l'habileté gestuelle, il s'agit d'un «savoir-faire culinaire» qui associe «chansons, sourires, technique, spectacle» et remonte au XVIe siècle, soulignait le dossier de candidature italien.

La liste de l'Unesco, créée en 2003, comptait déjà 365 entrées, traditions, diverses formes d'art ou de célébrations, comme le flamenco espagnol ou le batik indonésien. Elle s'agrémente de l'Al-Qatt Al-Asiri, forme d'art spontané traditionnel pratiqué dans la région saoudienne de l'Asir par les femmes qui décorent les murs. Le Bangladesh et son shital pati, fabrication traditionnelle de nattes tissées avec des bandes de jonc, sont aussi reconnus.

Des traditions culturelles immatérielles menacées de disparition ont, elles, été inscrites sur une liste de sauvegarde d'urgence, qui permet aux Etats «de mobiliser la coopération et l'assistance internationales nécessaires» pour les protéger.

Les commentaires les plus populaires

  • rené le 07.12.2017 14:14 Report dénoncer ce commentaire

    on est content....

    il était temps depuis le temps que les bâlois festoient.....! normal et mérité!

  • bolby le 07.12.2017 10:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cheese

    L'art de la fondue c'est à mettre sur la liste de sauvegarde

  • gab le 07.12.2017 17:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et aussi

    la poya..? avec les vaches enguirlandées, les sonnailles etc ?

Les derniers commentaires

  • dimitri le 07.12.2017 22:11 Report dénoncer ce commentaire

    la suite

    bientôt nous les Suisses y seront aussi sur la liste...

  • Britchon2000 le 07.12.2017 21:21 Report dénoncer ce commentaire

    fête des Vignerons en 2016

    Tiens, je ne savais pas qu'une fête des Vignerons c'était déroulée en 2016?! C'était oú?

  • gali le 07.12.2017 20:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non mais je rêve..?

    Ça crache à tout va contre l'immense popularité de Johnny en France et ... les suisses ont déposé un dossier pour faire entrer le carnaval de Bâle au patrimoine culturel immatérel mondial ??? C'est quoi ce machin..?

    • Le fri le 10.12.2017 01:24 Report dénoncer ce commentaire

      Faut pas exagérer

      Si tu suivait un peu les fêtes traditionnelles suisses, tu saurais que le carnaval est important. Après il faut aussi s'intéresser à ce qu'il se passe outre-sarine pour connaître celui de balle... Quoique c'est peut-être ça le problème en Suisse, le fossé culturel entre les langues est immense et c'est pour ça qu'on en là...

  • gab le 07.12.2017 17:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et aussi

    la poya..? avec les vaches enguirlandées, les sonnailles etc ?

  • fabien le 07.12.2017 15:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on va où ?

    on mets vraiment n'importe quoi maintenant au patrimoine mondial de l'UNESCO ! à quand les trans brésilien?