Suisse

08 février 2016 13:38; Act: 03.03.2016 03:51 Print

Le nouveau parti des travailleurs est... l'UDC

Une étude montre que les ouvriers se sont lentement détournés du Parti socialiste avec l'évolution de son discours.

storybild

Toni Brunner (gauche), le futur ex-président de l'UDC, discute avec son homologue du PS, Christian Levrat. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le Parti Socialiste (PS) s'est vu constamment reprocher ces dernières années de ne plus être le parti des travailleurs. Et bien, c'est vrai, comme l'ont confirmé deux chercheurs proches du parti dans une étude citée dans le Blick.

La politologue Line Rennwald et l'historien Adrian Zimmermann ont analysé les choix des citoyens lors des élections entre 1971 et 2011. Tous deux sont partis du principe qu'un travailleur est une personne dépendant d'un salaire et travaillant dans une logique technique avec une activité qualifiée, semi-qualifiée et non qualifiée.

L'UDC a rempli un vide

Ils ont ainsi relevé que la part des travailleurs qui votait pour le PS avoisinait les 38% en 1975, contre 16% en 2011. Dans le même temps, le vote UDC dans cette catégorie de la population grimpait à 40%, contre 8% à peine en 1975.

Les deux chercheurs se sont basés sur les résultats de sondages menés lors de dix élections fédérales dans le cadre de leur étude Social Change in Switzerland. Ils ont ainsi découvert que l'UDC s'est mis à remplir un vide dans les rangs des travailleurs dès le milieu des années 90.

Le discours a changé

Ces résultats surprennent car l'UDC ne s'est jamais profilée comme le parti des ouvriers, leur préférant les thèmes européens ou migratoires. Les deux chercheurs expliquent que le discours de l'UDC trouve un écho au sein de cette catégorie de la population, bien que cette dernière ne profite pas de la politique prônée par la formation populiste, que ce soit en termes sociaux ou économiques.

Le changement du discours au sein des partis a provoqué ce glissement de l'électorat. Le PS se présente en effet toujours plus comme un parti de l'environnement, de la paix et des femmes. En outre, l'appartenance de classe s'est beaucoup atténuée lors de ces quarante dernières années.

(smk)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Noël Flantier le 08.02.2016 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    Politique ambigüe

    Vu que le PS est pour l'ouverture des frontières donc plus de dumping salarial, mieux vaut vivre en France et travailler en Suisse que le contraire, veut tout plein d'argent pour les clandestins que tout leur soit gratuit, mais dans le même temps, exige que le travailleur autochtone paie de plus en plus de taxes et d'impôts. Donc rien d'étonnant à tout ça.

  • La Manche le 08.02.2016 14:16 Report dénoncer ce commentaire

    PS Bobo

    La Gauche a abandonné la classe ouvrière en rase campagne.

  • Kurt Sempach le 08.02.2016 14:27 Report dénoncer ce commentaire

    Pas surprenant

    L'UDC milite ouvertement et activement pour des baisses d'impôts et taxes et contre la mondialisation économique (abandon de Schengen, etc.) alors que dans le même temps, le PS prône l'ouverture des frontières et donc des marchés (= concurrence impossible à tenir pour le prolétariat face à la main d'oeuvre étrangère) et soutiennent des hausses des impôts et taxes... (lisez les programmes des deux partis et vous verrez). Dans ma commune, ceux qui habitent les belles villas sont pratiquement tous des profs et/ou militants PS... rien de surprenant dans cet article donc.

Les derniers commentaires

  • un Bernois le 09.02.2016 08:41 Report dénoncer ce commentaire

    Temps Présent

    je vous invite à voir ou revoir le 2è sujet de l'émission Temps Présent "Mon voisin vote UDC" un paysan est questionné "Est-ce que l'UDC défend les paysans?" sa réponse: "Ils essayent... maintenant vouloir défendre l'agriculture... y veulent pas y arriver longtemps car y'a beaucoup trop de sous en jeu..." à méditer...

  • Martina Marietta le 09.02.2016 07:55 Report dénoncer ce commentaire

    Remarque d'un vert

    M. Brelaz a eu une bonne remarque lors d'une interview : "Le pouvoir est prêté aux politiciens, et le peuple le reprend quand il veut". C'est exactement ce qui se passe avec le PS.

  • Observateur le 09.02.2016 03:52 Report dénoncer ce commentaire

    l'UDC ou le mécontentement canalisé

    ce que je dénonce dans l'UDC ce n'est pas sa xénophobie ou sa fausse défense des vrais valeurs Suisses,je dis que l'UDC est un agent de perpétuation du système,un défouloir populaire,qui permet de canaliser le mécontentement populaire tjrs croissant,et qu'il est médiatisé de façon délibérée pour être un repoussoir. c'est à dire qu'en Suisse,qu'en il y'a une idée politique dont on ne veut pas débattre et bien c très simple,il suffit de demander à l'UDC de porter cette idée pour que aussitôt 60/70% des suisses soient horrifiés. l'UDC d'ailleurs s'ingénie à faire régulièrement des dérapages ou des initiatives choques qui vont de suite faire parler de l'UDC et révulser une partie de la population. tant que vous n'avez pas compris ça au sujet de l'UDC vous n'avez rien compris...

  • viva le 08.02.2016 23:12 Report dénoncer ce commentaire

    Cool

    Joli couple, ils s'entendent bien !

  • Auguste Wiseman le 08.02.2016 21:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Logique et légitime

    Normal, les ouvriers ont enfin ouvert les yeux sur le meilleur parti de Suisse! Le seul qui oeuvre pour les intérêts du peuple et des entreprises! D'ailleurs SVP signifie clairement sa mission soit le parti du peuple Suisse! Seuls les malhonnêtes lui affublent des caractéristiques mensongères et diffamatoires. Ces calomnies sont dignes des petites gens privées de bon sens et jalouses de notre succès! Laissons ces chiens aboyer, notre caravane poursuivra tranquillement et sûrement le chemin du succès! Et vivement le 28 février, ça va calmer les mauvaises langues ou les exciter, c'est selon!