Zurich

26 février 2014 08:52; Act: 26.02.2014 19:34 Print

Le prof matait du porno en plein cours: mise à pied

par Maja Sommerhalder/ofu - Lundi, un enseignant d'une école de commerce a oublié d'éteindre le projecteur alors qu'il regardait des films X en classe. Mercredi il a été mis à pied.

storybild

Le prof s'est rendu sur des sites pour trouver des photos de femmes nues avec des jambes ou des bras amputés. Ses élèves ont assisté à la scène parce qu'il avait oublié d'éteindre le beamer. (photo: Lecteur-reporter)

Une faute?

Les étudiants d'une école de commerce et de gestion zurichoise ont suivi lundi un cours quelque peu perturbant. Au beau milieu de leur classe, des vidéos pornos ont été projetées sur le tableau noir. «Le prof a oublié d'éteindre le beamer en regardant ces films», raconte un des jeunes. Ceux-ci ont également vu comment l'enseignant a surfé sur le Net pour retrouver des photos de femmes nues avec des jambes ou des bras amputés.

Enseignant embarassé

Le directeur, René Portenier, confirme les faits: «Je suis choqué. Après le cours, le prof est immédiatement venu me voir et m'a avoué qu'il avait regardé des films pornos sur l'ordinateur de l'école. Il était très embarrassé et ne pouvait pas me dire pourquoi il avait fait ça.» L'enseignant a présenté ses excuses à la classe, affirme René Portenier, qui explique que l'homme n'a jamais rien fait de mal auparavant et qu'il était très apprécié de ses élèves. C'est pour cette raison que la direction a décidé, avec l'accord de la classe, de le laisser continuer à enseigner. «Dans trois semaines, nous allons faire un bilan avec les élèves et un spécialiste pour savoir s'il faut prendre des mesures ou non. Je me rends très bien compte que certains élèves doivent être perturbés après ce qui s'est passé», affirme le directeur.

Mis à pied

Hier après-midi, le conseil de l’établissement a décidé de mettre à pied le fautif confirme son président, Rolf Butz, qui est aussi le directeur de l’association des commerçants de Zurich. Pour lui, «un tel comportement est inacceptable.»
Outre le fait que l’image de marque de l’école a été écornée, l’affaire pourrait aussi avoir des suites judiciaires. «Pourtant en quarante ans d’enseignement, le prof mateur n’a jamais commis d’incartade» souligne Rolf Butz qui ajoute: «Nous avons 220 personnes qui donnent des cours chez nous et jamais un tel cas ne s’est produit.»

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch