Suisse

13 juin 2018 11:54; Act: 13.06.2018 16:28 Print

Les Etats disent non à la transformation des mazots

La modification des mazots et autres raccards pourrait ne plus être possible. Le Conseil des Etats y est opposé.

storybild

Un mazot à Saint-Martin (VS). (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les mazots ou raccards inutilisés et situés en dehors des zones à bâtir ne pourront pas être transformés en habitation. Le Conseil des Etats a rejeté mercredi une motion modifiée par le National durant la session de printemps. La nouvelle version vide le texte de sa substance, selon lui.

La motion, déposée en mai 2017 par la commission de l'aménagement du territoire du Conseil des Etats, voulait que les mazots ou raccards inutilisés en dehors des zones à bâtir puissent être transformés en habitations. A condition que le plan directeur des cantons concernés prévoie une telle réglementation et que les transformations n'entraînent aucun coût ni obligation supplémentaire pour les pouvoirs publics.

Valeur patrimoniale

Lors de la dernière session, le Conseil national a accepté de modifier le droit à l'aménagement du territoire en ce sens. Mais il a complété le texte en exigeant que la planification soit régionale et qu'elle conduise à une amélioration de la nature, de la culture, du paysage et de l'agriculture.

Cette modification restreint trop l'objet de la motion et introduit des éléments peu clairs et difficilement applicables, a expliqué Werner Luginbühl (PDB/BE) au nom de la commission.

La législation actuelle permet de transformer tout bâtiment qui a une valeur patrimoniale. Mais les dispositions ne s'appliquent pas aux bâtiments agricoles isolés qui n'ont jamais été habités. Il y a actuellement 400'000 bâtisses non utilisées en zone non constructible.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • foufou le 13.06.2018 16:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    n importe quoi

    Il est beau le patrimoine dans 10 ans la moitié des grange seront toute tomber en ruines .

  • Roman le 13.06.2018 17:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand

    il s'agit de faire des cabanes grand luxe en haute montagne, des constructions en béton en plein vignoble, là on ferme les yeux, mais quand ils s'agit de retaper des mazots pour leur redonner une seconde vie alors là c'est non! Une chose est sûr, à l'époque, quand ces mazots ont été bâtis, nul besoin d'autorisations, les lourdeurs administratives n'existaient pas. Le bon temps! Triste, ces mazots vont pourrir et s'effrondrons comme déjà bien des bâtisses ont subi ce sort. Il n'y a qu'a aller randonner en montagne pour voir ce patrimoine qui disparait

  • le valaisan le 13.06.2018 16:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout va bien

    Au moins comme ça il finiront en ruine et disparaîtront tout seul..

Les derniers commentaires

  • Lolo 2 le 16.06.2018 13:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honteux

    Le conseil des états complètement malade ,pour eux mieux vaut laisser tombe en ruine le tout.quand on voit comme c'est construit sur la côte et dans les grandes villes alors là je comprends plus rien

  • Gregoire Vevey le 13.06.2018 20:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tu as ou le mazot

    Spéculation quand tu nous tiens!! C'est que du fric il n'y a rien de patrimoine dans ce thème. Démontez ces chalets et redonnez sa place à la nature. Certaines stations se sont agrandies sans état d'âme pour ses constructions!!!

  • ficus le 13.06.2018 20:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dommage

    J'en ai un .... pas grave au lieu de le valoriser je vais le laisser tomber en ruine et à terme le raser..... encore une brillante idée de nos politicards déconnectés

  • Fred le 13.06.2018 18:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    patrimoine

    merde je vie dans un mazotz transformé !! et je voir les vieux mazots pas entretenu s'écrouler d'années en années

  • Valaisan le 13.06.2018 17:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Savoir couper la poire en deux

    Effectivement le Valais comme bcp de régions alpines ont complètement mal géré la construction et ont défigurés les Alpes. Toutefois, ces raccards vont tomber en ruine et si on décide de les conserver, la seule solution est de les transformer. Ils ont le mérite dêtre déjà présent et de faire partie dun historique de La région.