Assurance-maladie

20 mars 2017 12:04; Act: 20.03.2017 12:52 Print

Les primes pourraient doubler d'ici vingt ans

Une étude de Credit Suisse indique que les coûts de la santé vont encore grimper. La prime mensuelle pourrait franchir les 500 francs.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les primes d'assurance-maladie moyennes vont presque doubler d'ici 2040, selon une étude de Credit Suisse. Les dépenses de santé sont susceptibles d'augmenter de plus de 3% par an en moyenne.

La prime mensuelle moyenne de l'assurance-maladie obligatoire pourrait ainsi passer à 517 francs en 2040 contre 274 francs en 2015, indique Credit Suisse dans son «moniteur suisse» du système de santé publié lundi. Cela correspond à une hausse de 44% une fois les chiffres corrigés de l'inflation générale, précise l'étude.

Les coûts de la santé ont progressé de plus d'un tiers en dix ans pour s'établir actuellement à près de 70 milliards par année. Selon l'étude, le principal responsable de cette hausse n'est pas le vieillissement de la population, mais des facteurs comme les progrès de la médecine, une augmentation de la consommation individuelle et des «incitations inopportunes liées au système».

Un peu plus de la moitié de la hausse des coûts est imputable à des raisons indépendantes de la démographie, souligne Credit Suisse. Cette évolution devrait se poursuivre ces deux prochaines décennies.

Besoin accru de personnel

La progression des coûts de la santé s'accompagne d'un besoin accru de main-d'oeuvre.

Selon l'étude, 185'000 emplois à plein temps seront créés dans le secteur d'ici 2040. Les auteurs estiment que près de 23% des activités considérées comme routinières pourraient en théorie être automatisées, ce qui limiterait à 67'000 les emplois supplémentaires. Une automatisation complète de ces tâches ne semble toutefois pas réaliste.

Les économistes de Credit Suisse prévoient aussi que certains investissements hospitaliers ne pourront pas être financés sans de nouveaux fonds publics. D'après les chiffres disponibles, les dépenses prévues pour la construction d'hôpitaux se montent à 16 milliards de francs. Une «partie importante des montants d'investissements prévus n'est pas encore garantie».

Un des domaines «les plus dynamiques du secteur de la santé» est celui des centres médicaux, selon l'étude. Le nombre de ces centres a augmenté de 19% entre 2011 et 2014, s'établissant à 1300.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MisterT234 le 20.03.2017 12:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    STOP À CETTE ARNAQUE !!!

    Vite un référendum pour une caisse unique et empêcher cette mascarade de ces assurances qui ne sont utiles seulement que à pomper du fric !!!!

  • Egzon Veliu le 20.03.2017 12:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A quand les 1000 f ?

    Elle est deja a 500.-

  • Juste Leblanc le 20.03.2017 12:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Question ?

    C'est quoi les «incitations inopportunes liées au système» ?? Est-ce la forme polie d'expliquer que les acteurs de la santé se prennent 5% d'augmentations de marges chaque années , avec la bénédiction de nos politiques, sur des prestations déjà 5 à 10x plus chères que nos voisins ?

Les derniers commentaires

  • ptit louis le 21.03.2017 18:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    croisière

    faut arrêter de râler et payer les primes et c'est tout.Moi je travail à la Mutuelle et je veux faire ma croisière gratuite chaque année.

  • ptit rapporteur le 21.03.2017 12:32 Report dénoncer ce commentaire

    recettes

    Les primes ont déjà doublé depuis les années 90. La recette est simple, comme je l'ai déjà évoqué il y a quelques temps, une prime à 10% du revenu max. Voilà qui diminuera les inégalités. Pas normal de devoir payer 500.- avec 4100.- par mois, ce qui représente +- 12% alors que la personne qui gagne 7000.- et qui paye 500.- cela lui revient à +- 7%. Alors mesdames messieurs les politiques voilà ce que j'appel le principe de solidarité qui vous est si chère.

  • Tessa1 le 21.03.2017 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    Propagande pour QUI ?

    Pas besoin d'attendre 20 ans pour arriver à CHF 500.--/mois pour un assurance de base + accident (tarif AVS !) C'est déjà le cas aujourd'hui avec une franchise à CHF 300.-- (VD-zone 2). Un(e) malade ne peut se permettre une franchise de CHF 2500.--. Il semblerait que ne nous ne soyons pas tous mangés à la même sauce...

  • ptit rapporteur le 21.03.2017 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Indépendance

    Gérons nous même notre budget santé tout comme au bon vieux temps ou l'assurance n'était pas obligatoire.

  • Radin Picmonney le 21.03.2017 08:04 Report dénoncer ce commentaire

    Primes? impôts sur le droit de vivre.

    si les salaires suivaient l'augmentation des primes, même en étant optimiste mon salaire dans 20 ans n'aura jamais doublé....