Grisons

25 août 2017 08:30; Act: 25.08.2017 11:57 Print

Bondo: certains évacués peuvent rentrer chez eux

Les secouristes recherchent toujours les huit personnes disparues dans l'éboulement mercredi. Mais certains habitants ont pu regagner leur domicile.

Voir le diaporama en grand »
Vendredi soir, de nouvelles masses rocheuses - détachées du Piz Cengalo - ont dévalé sur la commune de Bregaglia sans faire de blessés. (16 septembre 2017) Les mouvements de roche se sont accélérés vendredi au Piz Cengalo. Entre 200'000 et 500'000 mètres cubes risquent de dévaler samedi. (Vendredi 15 septembre 2017) Le conseiller fédéral Guy Parmelin est venu sur place à Bondo pour se rendre compte des dégâts. Il a garanti la poursuite du soutien de la Confédération. (Mercredi 13 septembre 2017) Cinq millions de francs ont déjà été récoltés pour venir en aide aux sinistrés de Bondo (GR). (Mardi 12 septembre 2017) Le Val Bregaglia peut de nouveau être traversé en voiture, mais seulement pendant la journée, pour des raisons de sécurité. (Jeudi 7 septembre 2017) Un nouveau glissement de terrain a eu lieu vers 21h30 dans la région de Bondo (GR). Des matériaux ont coulé jusque dans le bassin de rétention. (Jeudi 31 août 2017) La Chaîne du Bonheur ouvre un compte en faveur de Bondo. Les particuliers et les PME qui ont subi des dégâts recevront une aide immédiate de 260'000 francs au total, a annoncé l'organisation jeudi. (31 août 2017) Afin de commencer au plus vite les travaux, le village de Bondo a reçu 500'000 francs de la part de l'organisation Parrainage suisse des communes de montagne. (Mercredi 30 août 2017) Le village grison de Bondo ne reviendra pas de sitôt à une situation normale. Les travaux de déblaiement à la suite de l'éboulement du 23 août dureront plusieurs années, ont fait savoir mardi les autorités. (Mardi 29 août 2017) L'armée ne peut pas intervenir pour l'instant car les risques d'un nouvel éboulement sont trop élevés. (Lundi 28 août 2017) Un nouvel effondrement s'est produit vendredi vers 16h30 au Piz Cengalo, dans le Val Bregaglia (GR). Comme lors du premier effondrement de roches mercredi, des éboulis ont été poussés jusqu'au village de Bondo. (Vendredi 25 août 2017) La présidente de la Confédération, présente à Bondo (GR), a elle-même annoncé que le groupe de six randonneurs dont on était sans nouvelles depuis l'éboulement ont été retrouvés sains et saufs en Italie. (Jeudi 24 août 2017) Huit autres personnes sont encore recherchées. La police pense qu'elles se trouvaient dans le Val Bondasca au moment où la masse rocheuse s'est détachée et abattue dans une vallée derrière le village de Bondo. (Jeudi 24 août 2017) La conseillère fédérale s'est montrée pessimiste sur les chances de retrouver sains et saufs ces huit personnes. (Jeudi 24 août 2017) (Jeudi 24 août 2017) (Jeudi 24 août 2017) (Jeudi 24 août 2017) L'éboulement survenu mercredi près de Bondo (GR) a peut-être fait des victimes (Jeudi 24 août 2017). Six personnes sont portées disparues par leurs proches. Au total, huit personnes n'ont pas pu être évacuées par les secours (Jeudi 24 août 2017). Les recherches ont été intensifiées en raison des signalements des proches de ces personnes (Jeudi 24 août 2017). Un hélicoptère de l'armée suisse est mobilisé (Jeudi 24 août 2017). La route principale de la vallée sud des Grisons, reliant Stampa à Castasegna, a été fermée au trafic (Jeudi 24 août 2017). Le grave éboulement survenu mercredi matin a provoqué une coulée de boue qui s'est étendue jusqu'aux portes du village. (Jeudi 24 août 2017) Des centaines de milliers de mètres cubes de roche ont envahi une partie du village grison de Bondo (Jeudi 24 août 2017) Les 200 habitants du village italophone situé dans le Val Bregaglia n'ont plus accès à leur domicile (Jeudi 24 août 2017). Les experts n'excluent pas que de nouveaux éboulements plus petits puissent encore se produire (Jeudi 24 août 2017). Un pan de la montagne s'est détaché sur les hauts de Bondo, dans les Grisons. (Mercredi 23 août 2017) (Mercredi 23 août 2017)

Sur ce sujet
Une faute?

Deux jours après l'important éboulement survenu près de Bondo (GR), certains des évacués peuvent rentrer chez eux, a indiqué la police vendredi matin. Les 100 habitants du village avaient dû quitter les lieux.

Des Soleurois disparus

Les secouristes n'ont en revanche toujours pas retrouvé la trace de huit personnes disparues. La police a précisé leur provenance. Il s'agit de personnes du Land allemand de Bade-Wurtemberg, du Steiermark autrichien et du canton de Soleure.

L'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) a pour sa part fermé l'espace aérien dans un rayon de cinq kilomètres autour de la zone de recherche. Cette mesure, en vigueur jusqu'à lundi minuit, doit permettre aux secours de pouvoir agir sans être dérangé par des tiers.

Les recherches ont repris vendredi matin pour retrouver les personnes présumées disparues. Les opérations avaient été interrompues dans la nuit pour des raisons de sécurité.

La police grisonne estime qu'elles se trouvaient dans le Val Bondasca, vallon latéral du Val Bregaglia, lorsque les quatre millions de mètres cube de roche - l'équivalent de 4000 maisons familiales - se sont détachés mercredi du massif du Piz Cangalo. Les huit disparus cheminaient indépendamment par groupes de deux. Aucun habitant local ne figure parmi ces personnes adultes.

Bondo après l'éboulement

Jeudi, 120 secouristes menaient des recherches au sol et dans les airs. Policiers, pompiers, militaires, membres de la protection civile et employés communaux étaient équipés de deux hélicoptères, de chiens, de caméras à infrarouge et d'appareils de détection d'ondes de téléphones portables. Vendredi, des chiens de secours devraient à nouveau participer aux opérations.

Plus de 130 personnes évacuées

Après l'éboulement, le plus grave survenu dans les Grisons depuis des décennies, les 100 habitants de Bondo ont été évacués ainsi que 32 autres personnes vivant dans la région. Ils n'ont plus accès à leur domicile depuis mercredi matin. La situation doit être réévaluée ce matin. Les personnes concernées ont pu trouver refuge auprès de proches ou dans les abris de la protection civile.

L'éboulement de mercredi a provoqué une coulée de boue qui s'est étendue jusqu'aux portes du village. Cette dernière a emporté des morceaux de roche dans la vallée. Une douzaine de mayens ont été endommagés et deux étables ont été détruites à proximité du village. A Bondo, quelques bâtiments ont été endommagés.

Les experts n'excluent pas que de nouveaux éboulements plus petits puissent encore se produire dans le Val Bondasca. Un million de mètres cube supplémentaires risquent encore de tomber. Selon le géologue cantonal Martin Keiser présent à la conférence de presse de jeudil, l'éboulement a été causé par une combinaison de facteurs: le dégel du permofrost et la pression de l'eau dans la roche.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Fred le 25.08.2017 09:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Courage!

    Courage aux habitants et aux familles touchées. Bravo au secours.

  • Lynda Roux le 25.08.2017 09:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste

    Je trouve cela terrible ! Ce qui me blesse, c'est le fait que tout cela s'est passé est entre autre à cause de toute la pollution que tant d'humains font. Ce qui me touche en revanche, ce sont toutes les possibilités actuelles de retrouver des personnes blessées. J'envoie un grand BRAVO à toutes celles et ceux qui ont fait un immense travail pour essayer de sauver des personnes.

  • Frank21 le 25.08.2017 09:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Courage

    Terrible ce qu'il s'est passé.. On va pas être pessimiste mais s'ils étaient vivant ils auraient déjà donné signe de vie.. Pourvu que les secours arrivent à les retrouver.

Les derniers commentaires

  • Frank21 le 25.08.2017 09:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Courage

    Terrible ce qu'il s'est passé.. On va pas être pessimiste mais s'ils étaient vivant ils auraient déjà donné signe de vie.. Pourvu que les secours arrivent à les retrouver.

  • Fred le 25.08.2017 09:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Courage!

    Courage aux habitants et aux familles touchées. Bravo au secours.

  • Lynda Roux le 25.08.2017 09:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Triste

    Je trouve cela terrible ! Ce qui me blesse, c'est le fait que tout cela s'est passé est entre autre à cause de toute la pollution que tant d'humains font. Ce qui me touche en revanche, ce sont toutes les possibilités actuelles de retrouver des personnes blessées. J'envoie un grand BRAVO à toutes celles et ceux qui ont fait un immense travail pour essayer de sauver des personnes.