Aide au suicide

13 février 2018 11:59; Act: 13.02.2018 12:01 Print

Membres d'Exit Suisse alémanique en hausse

A fin 2017, Exit Suisse alémanique comptait 110'391 membres. L'association a accueilli 10'078 nouveaux membres en un an.

storybild

Le cancer en phase terminale est la première raison ayant poussé ces personnes à choisir le suicide assisté. (Photo: Keystone)

Une faute?

Exit Suisse alémanique, qui couvre aussi le Tessin, a accompagné 734 personnes dans la mort en 2017, soit 111 de plus qu'en 2016. La tendance est également à la hausse en Suisse romande. L'association alémanique enregistre une augmentation du nombre de ses membres.

A fin 2017, Exit Suisse alémanique comptait 110'391 membres. L'association a accueilli 10'078 nouveaux membres durant l'année, indique-t-elle mardi dans un communiqué. Au total, 3500 nouvelles demandes d'aide ont été enregistrées. Exit Suisse alémanique est entré en matière sur 1031 cas (991 en 2016). Sur les 734 personnes qui ont finalement pris la décision de mettre fin à leurs jours, 60% étaient des femmes (55% de femmes en moyenne de 2014 à 2016). L'âge moyen des personnes accompagnées dans la mort était de 78,1 ans (76,7 ans en 2016 et 77,4 ans en 2015).

Cancer, vieillesse et maladies chroniques

Le cancer en phase terminale est la première raison ayant poussé ces personnes à choisir le suicide assisté. Suivent le cumul de plusieurs maladies de vieillesse et les souffrances liées aux maladies chroniques.

Pour les cantons francophones, Exit Suisse romande publiera ses chiffres lors de son assemblée générale le 28 avril. Le docteur Pierre Beck, vice-président d'Exit Suisse romande, a toutefois indiqué à l'ats que, «sans surprise, nous constatons comme les années précédentes une croissance qui est révélatrice d'un profond changement dans le regard des gens sur la mort».

(nxp/ats)