Zurich

19 mai 2017 12:59; Act: 19.05.2017 14:50 Print

Mineure violée et humiliée par le père de son copain

Un quinquagénaire a écopé jeudi de 6 ans de prison ferme pour avoir violemment abusé à plusieurs reprises de la petite amie de son fils en 2008.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

«On ne peut à peine s'imaginer une agression sexuelle plus humiliante que celle-là.» Le procureur appelé jeudi à la barre du Tribunal de district de Zurich n'a pas mâché ses mots en parlant de l'accusé, un Serbe de 52 ans. Tout comme l'avocate de la victime, qui a qualifié le prévenu de «tyran de la pire sorte, haïssant les femmes», rapporte le «Tages-Anzeiger».

Le quinquagénaire a dû comparaître jeudi devant la justice zurichoise pour viol et contrainte sexuelle. Il est accusé d'avoir forcé en 2008 la copine mineure de son fils à un rapport anal dans la chambre de ce dernier. Plusieurs semaines plus tard, il lui aurait à nouveau fait subir les pires atrocités. Ce jour-là, elle attendait son petit ami dans la résidence secondaire de la famille lorsque l'accusé et deux de ses amis sont entrés dans l'appartement. Les deux amis l'auraient ensuite violée chacun à son tour pendant que le Serbe observait la scène tout en se masturbant. Les trois hommes seraient ensuite repartis avec les draps tachés de sang en laissant la fille dans l'appartement.

«Ce sont des mensonges»

Ce n'est que de nombreuses années plus tard, plus précisément en juin 2016, que la victime a osé parler de ce qui s'est passé à son nouveau compagnon. Celui-ci a alors contacté son ancien petit ami, qui a à son tour porté plainte contre son père. Non seulement pour ce qu'il a fait à son ex, mais également pour le mauvais traitement qu'il a fait subir à sa mère. Celle-ci aurait régulièrement essuyé les coups de son mari.

Interrogé par les juges, le prévenu a nié les faits. «Ce sont des mensonges», a assuré l'accusé pour lequel ce procès n'est rien d'autre qu'un complot familial. Selon lui, son fils tenterait ainsi de mettre la main sur son argent et son appartement. Son avocat a demandé l'acquittement. Pour lui, les déclarations de la jeune fille sont contradictoires. Il a également qualifié d'incompréhensible le fait qu'elle ait attendu si longtemps pour en parler.

20'000 francs de dédommagement

Mais pour finir, le tribunal a cru en la version livrée par la victime et a condamné le Serbe à 6 ans de prison ferme. Il devra aussi payer 20'000 francs en guise de dédommagement à l'ex-petite amie de son fils.

(bec/ofu)