Suisse

22 mars 2015 10:10; Act: 22.03.2015 10:21 Print

Mon colis livré à bicyclette

Rapides et écologiques, les coursiers à vélo s'imposent pour le transport de colis dans des centres urbains congestionnés. Présents dans presque toutes les villes de Suisse romande, collaborant entre eux grâce à Swissconnect, ils obligent la Poste à réadapter son offre rapide.

storybild

(Photo: Keystone)

Une faute?

Lausanne. Un cycliste dévale la route à toute allure. Casque vissé sur la tête, regard concentré, sac au dos, il dépasse habilement voitures et bus. Le temps presse: il a une livraison. En quelques années, lui et ses semblables se sont multipliés sur les routes de Suisse romande.

L'idée du vélo pour livrer rapidement paquets, visas ou bières est née à Lucerne il y a 26 ans, explique Fabio Christen, directeur de Swissconnect. Cette entreprise achemine, en partenariat avec les CFF, les livraisons d«un bout à l«autre de la Suisse.

Le concept a d'abord essaimé à Zurich et Berne, avant de débarquer de l'autre côté de la Sarine. Aujourd'hui, 22 villes connaissent ce service développé par quinze sociétés.

Un champion inspirant

En Suisse romande, ce type de service est connu dans trois villes. L'aventure a débuté au bout du lac Léman en 1993. Lausanne a suivi six ans plus tard avec Vélocité. Menés par le triple champion du monde Raphaël Faiss et le multiple champion de Suisse Dominique Metz, les coursiers conquièrent rapidement la capitale vaudoise et inspirent deux amis, Raoul Payot et Paul Kormann.

Passionnés depuis toujours par ce sport, ils décident de trouver le moyen d'en vivre. En 2007, les deux jeunes hommes lancent «Poste-it» à Yverdon-les-Bains (VD), avec seulement deux bécanes, deux ordinateurs et un petit local. Les commandes affluent et les courses sont étendues à Neuchâtel.

En 2011, Poste-it et Vélocité s'unissent pour pédaler ensemble à la conquête d'autres localités romandes: Sion, Montreux, Vevey. Aujourd'hui, Vélocité est la plus importante société de coursiers à vélo de Suisse romande avec 48 employés et un chiffre d'affaires de 1,5 million de francs.

Mon il !

Dans leur sac à dos, les cyclo-messagers trimballent tout un bric-à-brac: des échantillons à analyser jusqu'aux documents à signer et des dessins publicitaires jusqu'aux visas pour voyageurs pressés.

Parfois, la commande est plus surprenante: «Nous avons transporté des yeux. Et une autre fois, des oiseaux empaillés pour un taxidermiste», se souvient Raoul Payot, un mordu qui possède lui-même cinq vélos.

Le contenu de leur grande sacoche reflète l«évolution technologique des dernières années. «Les coursiers transportaient beaucoup de radiographies entre les médecins. Avec l'arrivée du numérique, ce marché n'existe presque plus», explique-t-il. Au contraire, le transport d'échantillons entre laboratoires de différentes villes explose.

«Plus fiables que la Poste»

Confier son paquet à un cycliste? Le pas est parfois difficile à faire pour certains clients, redoutant un service peu sérieux. Ils se tournent donc vers le transporteur motorisé DHL. Or, c«est aux coursiers à vélo que ce dernier sous-traite certaines livraisons à effectuer le jour même.

«Au final, les clients voient leur colis arriver en bicyclette», raconte Raoul Payot. Séduits, certains font à nouveau appel au transporteur à deux roues: «Nous sommes plus efficaces, plus fiables et plus rapides en ville car nous pouvons choisir des itinéraires inaccessibles aux voitures et nous n'avons pas de problème de stationnement.» En prime, ce métier original est résolument écologique.

«Ils n'ont jamais perdu un seul de nos colis. Et en plus, ils sont sympas», ajoute Jacques Mégroz, à la tête d'Image 3, une PME lausannoise spécialisée dans les retouches d'affiches.

Ce patron utilise le service depuis 15 ans, ce qui en fait un des plus anciens clients. Un des plus assidus aussi: il peut y faire recours jusqu«à quinze fois par jour, puisque les retouches sont directement gribouillées sur les épreuves couleurs.

Révolution à bicyclette

A l«heure où les routes sont toujours plus encombrées, le succès des coursiers influence même la stratégie de la Poste. Le groupe s«est mis à la page en 2012 et propose des envois livrés entre 30 et 120 minutes, en partenariat notamment avec Vélocité. Ou quand des bicyclettes vertes finissent par avoir une longueur d«avance sur un géant jaune assoupi sur ses lauriers.

(ats)