Zurich

13 septembre 2017 15:06; Act: 14.09.2017 07:24 Print

On lui refuse le job car elle n'est pas un homme

Une femme a postulé pour un travail de chauffeur. Or, dans sa réponse, la firme explique qu'elle n'engage que des hommes pour ce poste. Cela risque d'avoir des répercussions pour l'entreprise, qui assure qu'il s'agit d'une erreur.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous n'avons pu retenir que des hommes en raison des exigences physiques nécessaires pour ce poste.» Michelle Keist a dû lire à deux fois la lettre qu'elle a récemment reçue du brocanteur Hiob International. La jeune femme avait postulé en mai auprès de l'entreprise pour un poste de chauffeur à Zurich. La raison pour laquelle elle n'a pas été retenue l'étonne au plus haut point, écrit mercredi «20 Minuten».

L'Alémanique se sent en forme et est habituée, en tant que maréchale-ferrante, à évoluer dans des milieux majoritairement masculins. Et elle a déjà travaillé en tant que chauffeur dans le passé: «J'ai chargé et déchargé de lourdes palettes. Je sais ce qui m'attend dans ce type de poste.»

Discrimination illicite

Contactée, l'entreprise se défend et assure que tout cela n'est qu'une erreur. «Notre employé a utilisé un ancien modèle de lettre», s'excuse le gérant Hervé Dobler. Et d'ajouter: «Avant, on n'engageait que des hommes parce que les chauffeurs conduisaient non seulement le camion, mais travaillaient également en tant que déménageurs.» Aujourd'hui, la pratique a changé, assure-t-il. «Nous engageons depuis environ deux ans deux femmes qui travaillent comme chauffeurs. Leur travail est apprécié de tous.»

Elle ignore si elle portera plainte ou pas

Reste que selon la loi suisse, Michelle Keist pourrait se retourner contre la firme. Selon la décision des juges, elle pourrait obtenir jusqu'à trois salaires mensuels. «Dans ce cas, il s'agit d'une discrimination illicite», confirme Thomas Geiser, professeur en droit du travail. Pour lui, l'affaire est limpide puisque la discrimination fait indéniablement référence au sexe. Une réponse négative individuelle en raison de la condition physique du postulant ne serait, en revanche, pas discriminante.

Michelle Keist a entre temps trouvé un autre travail en tant que chauffeur. «Le job est exigeant d'un point de vue physique, mais il me plaît.» La jeune femme ne sait pas encore si elle veut porter plainte contre Hiob International ou non.

(tam/ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Laura Gerber le 13.09.2017 15:13 Report dénoncer ce commentaire

    Le monde à l'envers

    Il y a des postes libres qui sont aussi réservés aux femmes: certains emplois de réceptionniste, secrétaire. C'est assez fréquent et personne ne s'en offusque.

  • equitable le 13.09.2017 15:12 Report dénoncer ce commentaire

    équité

    Et les annonces destinées qu'aux femmes ? il y en a plein aussi !

  • Veritas le 13.09.2017 15:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À l'inverse ...

    Et le fait que les Migrolino n'engage que des femmes ca pose aucun problème ?

Les derniers commentaires

  • NonApRevoyance2020 le 14.09.2017 11:39 Report dénoncer ce commentaire

    VotezNon

    Et avec ça on veut faire travailler les femmes une année de plus et augmenter l'âge de la retraite?

  • Loka Pala le 14.09.2017 11:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    deux poids deux mesures

    regarder les annonces exclusivement réservées aux femmes, mais personne ne s'en offusque. Alors que pour cet article c'est un tollé d'indignation.

  • Bonhomme le 14.09.2017 10:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Force physique parfois nécessaire

    Le travail peut dans certains as nécessiter une certaine force physique. J'ai vu récemment un réparateur soulever une fenêtre de 50 kilos. Une personne pesant 50 kilos n'aurait pas pu faire ce travail. Je pense que dans ce cas il aurait plutôt fallu invoquer le gabarit de la personne. S'ils faut déplacer de lourdes charges, il faut avoir la condition physique voulue.

  • Malik le 14.09.2017 10:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle voulait être célèbre

    Les excuses de l'entreprise sont tolérables, je ne vois pas l'intérêt de cet article , pitier à cette femme qui se croit discriminée, mais nom de dieu porte seulement plainte ,tu as tout a perdre ! Pas une seule chance de gagner au procès.

  • michel walch le 14.09.2017 10:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et apres c est tout ?

    bonjour, a part les cas de divorces où les femmes sont avantagées les 3/4 du temps et les postes réservés au femme. il est où le problème. après s ètre battues pour l égalité elles veulent la supériorité ?