Bâle-Ville

21 septembre 2017 09:52; Act: 21.09.2017 12:05 Print

Papa attaque maman après le baptême de bébé

par Adrian Jäggi/ofu - La justice bâloise a condamné mercredi un Dominicain de 40 ans à 18 mois de prison. Il s'était pointé ivre et pété à la cérémonie religieuse de sa fille, en juin dernier, avant d'agresser sa partenaire.

storybild
Une faute?

Pour les enfants de parents chrétiens, le baptême est le premier grand rite important à passer. Alors que ce grand jour est souvent synonyme de joie et de bonheur, il a viré au cauchemar pour une maman, en juin dernier à Bâle. Son compagnon, un Dominicain de 40 ans, se trouve en détention de sûreté depuis le dimanche en question. La mère, elle, souffre désormais de troubles du sommeil et est sujette aux cauchemars. Elle doit par ailleurs vivre avec une cicatrice au visage, causée par les coups de son ex, écrit «20 Minuten».

Le quadragénaire a dû comparaître mercredi devant le Tribunal pénal de Bâle-Ville. Dans le passé, l'homme a déjà été condamné à trois reprises par la justice espagnole pour violences domestiques et abus d'alcool. Il n'a d'ailleurs plus aucun contact avec sa famille espagnole ni ses deux enfants vivant là-bas. La mère de la petite fille, qui s'est fait baptiser en juin dernier à Bâle, souhaite elle aussi prendre ses distances: «Je ne peux plus vivre avec lui», a avoué la Slovaque aux juges.

Alcool, cannabis, cocaïne

Au moment des faits, l'accusé avait bu beaucoup d'alcool. «J'avais déjà commencé à boire le matin», a-t-il expliqué à la Cour. Selon une expertise, il avait jusqu'à 1,9‰ d'alcool dans le sang. Juste avant la cérémonie religieuse, il avait par ailleurs fumé un joint. Plus tard dans la journée, il avait aussi sniffé un rail de cocaïne.

Après le baptême, les festivités s'étaient poursuivies dans un restaurant. Là-bas, il avait commencé à mal parler à sa partenaire et à l'insulter. La Slovaque avait fini par quitter l'établissement et s'était rendue à son appartement, accompagnée d'un couple d'amis et interdisant au Dominicain de la rejoindre.

«Je vais tous vous tuer»

Fou de rage, le quadragénaire l'avait alors appelée à plusieurs reprises sur son téléphone portable. Inquiète, la femme avait décidé de remettre son enfant de 5 mois à sa mère. Une décision qui s'était révélée judicieuse, car le prévenu était apparu devant sa porte d'entrée peu de temps après. Une fois à l'intérieur, il avait d'abord jeté le smartphone de la Slovaque dans les WC avant de la traiter de «salope» et de «pute». Il s'en était aussi pris au couple d'amis, toujours sur place. Armé d'un couteau, il aurait crié: «Je vais tous vous tuer.»

Interrogé sur ces faits, le prévenu a nié avoir tenu de tels propos. Il a cependant avoué avoir donné des coups de poing à sa femme et s'être disputé avec le couple. Une fois les amis partis, le Dominicain avait saisi un transat pour bébé pour en frapper sa partenaire. Il avait ensuite répété ses gestes avec un biberon à moitié plein. Pour finir, c'est une des sœurs de la victime qui avait alerté les forces de l'ordre après avoir tenté en vain de pénétrer dans l'appartement.

Tentative de lésions corporelles graves

Le Ministère public a requis mercredi 2 ans de prison pour tentative de lésions corporelles graves ainsi qu'une expulsion de la Suisse d'une durée de 7 ans. L'avocat de la défense, lui, a demandé une condamnation pour lésions corporelles simples afin que son client ne soit pas automatiquement expulsé.

Pour finir, la Cour l'a condamné à 18 mois de prison, dont 9 mois ferme, pour tentative de lésions corporelles graves. La peine a été assortie d'une période probatoire de 5 ans. Le Dominicain a par ailleurs été expulsé du pays pour une durée de 5 années. Il devra aussi verser 2500 francs en guise de dédommagement à la mère.