Neuchâtel

05 novembre 2013 16:46; Act: 05.11.2013 16:53 Print

Pas de droit de vote à 16 ans dans le canton

Le canton de Neuchâtel n'introduira pas le droit de vote à 16 ans.

storybild

Les mineurs ne pourront finalement pas voter à Neuchâtel. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le Grand Conseil a refusé mardi par 59 voix contre 52 d'entrer en matière sur ce sujet qui a révélé un clivage gauche-droite lors des débats. La majorité du Grand Conseil n'a donc pas suivi l'avis du Conseil d'Etat qui souhaitait abaisser l'âge du droit de vote. Elle a jugé incohérent de créer une nouvelle classe de citoyens qui auraient le droit de vote mais pas celui d'éligibilité. Le PLR et l'UDC ont défendu «la cohérence du système». «Le droit de vote à 16 ans ne permettra pas d'augmenter le taux de participation de manière significative», a estimé la députée PLR Béatrice Haeny. D'autres élus ont affirmé que les jeunes n'avaient pas une maturité nécessaire à cet âge.

Vie active

Les partisans du droit de vote à 16 ans, des socialistes, des Verts et des Vert'libéraux notamment, ont relevé que les jeunes avaient déjà leur majorité religieuse et sexuelle à cet âge. Les jeunes doivent aussi assumer des responsabilités avant 18 ans, comme le choix d'une formation ou d'une profession. Cet élargissement du corps électoral aurait touché quelque 4000 personnes. «Il s'agit d'un message d'intégration», a plaidé le socialiste Baptiste Hunkeler. Pour le Vert Fabien Fivaz, un abaissement aurait permis d'inciter les jeunes à participer à la vie politique. C'est donc en vain que le conseiller d'Etat Laurent Kurth a plaidé en faveur de ce projet qui aurait contribué selon lui à rééquilbrer les rapports entre les générations. Il a aussi estimé que le droit de vote à 16 ans aurait permis d'accroître la participation aux scrutins.

Seul Glaris

Pour l'instant, seul le canton de Glaris a introduit le droit de vote à 16 ans. Dans plusieurs cantons, le projet s'est arrêté au débat devant le parlement ou n'a pas été accepté par le peuple. C'est le cas des cantons du Jura, de Fribourg, de Berne, d'Argovie, de Zurich, de Bâle-Campagne, de Bâle-Ville de Soleure, de Saint-Gall et de Thurgovie.

(ats)