Droits humains en Chine

13 janvier 2017 18:48; Act: 13.01.2017 18:49 Print

Pétition helvète dans le Financial Times

Des personnalités et des citoyens souhaitent profiter de la visite en Suisse du président chinois pour aborder la question des droits humains.

storybild

Le président chinois démarre dimanche une visite en Suisse. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le Financial Times a publié vendredi le texte d'une pétition signée par des citoyens suisses et adressée au Conseil fédéral et au président du Forum économique mondial (WEF) Klaus Schwab. Intitulée «Parlons avec la Chine («Talk to China), elle demande que la visite du président chinois, qui démarre dimanche, soit l'occasion d'aborder la question des droits humains en Chine.

«Parmi les signataires, provenant de toutes les régions de la Suisse, on retrouve des membres des Parlements fédéraux et cantonaux ainsi que des représentants de l''économie et de la culture suisse', indique un communiqué de presse vendredi sur le site internet de la pétition.

Plusieurs membres du parti des Verts ont notamment signé le texte, dont la conseillère nationale bâloise Maya Graf. L'ancien directeur du CICR, Paul Grossrieder fait aussi partie des signataires.

«Cette publication est importante parce que le Financial Times sera lu aussi par toutes les personnalités qui vont participer au WEF de Davos ces prochains jours. Nous aurons ainsi la possibilité de vérifier la pertinence des propositions qui seront annoncées concernant 'la direction responsable' qui constitue le mot d'ordre du WEF 2017.» souligne Paolo Bernasconi, un des premiers signataires.

Liberté d'information

La pétition est adressée à Klaus Schwab, mais aussi à Doris Leuthard, présidente de la Confédération et Jürg Stahl, président des Chambres fédérales.

Elle soulève notamment la question tibétaine, mais aussi la protection de l'environnement et la liberté d'expression. Elle rappelle que la liberté d'information «doit être garantie à tous les journalistes et à tous les médias sociaux.»

(nxp/ats)