Scandale CarPostal

13 février 2018 07:47; Act: 13.02.2018 08:39 Print

Pour Leuthard, il faut cesser de spéculer

La directrice de La Poste Susanne Ruoff conserve la confiance du Conseil fédéral malgré le scandale comptable qui secoue CarPostal.

storybild

Pour l'heure, il y a beaucoup de suppositions dans cette affaire qui ne sont pas prouvées, a souligné Doris Leuthard. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La conseillère fédérale Doris Leuthard met en garde contre des condamnations prématurées. D'abord, nous devons savoir ce qui s'est passé, qui a ordonné les astuces comptables, qui savait et, dans le cas échéant, qui est responsable; dans un second temps nous parlerons des conséquences, a-t-elle ainsi estimé en substance, lors d'un entretien lundi avec une chaîne de télévision argovienne.

La ministre, dont le département est en charge notamment de La Poste, a d'ores et déjà exigé une explication exhaustive des événements survenus au sein de CarPostal.

Pour l'heure, il y a beaucoup de suppositions dans cette affaire qui ne sont pas prouvées, a souligné Doris Leuthard. Les spéculations doivent cesser. Et la ministre de noter que même l'information selon laquelle La Poste avait fixé un objectif de rentabilité à sa filiale CarPostal est erronée. Doris Leuthard indique que de telles directives n'ont jamais été énoncées pour le transport régional de personnes.

Subventions indues

La conseillère fédérale a été, dit-elle, informée en novembre par l'Office fédéral des transports (OFT) d'un problème comptable et d'irrégularités au sein de l'entreprise de transport en commun CarPostal SA. L'ampleur de l'affaire n'était alors pas encore connue. «Nous savions seulement que nous devions intervenir».

CarPostal a perçu indûment 78,3 millions de francs de subventions fédérales et cantonales entre 2007 et 2015, selon un rapport de l'OFT qui a révélé les irrégularités. La somme pourrait dépasser les 100 millions lorsque toutes les questions auront été élucidées. L'OFT veut déposer une plainte pénale auprès du Ministère public de la Confédération (MPC). Elle sera formulée de manière très ouverte et dirigée contre inconnu. Ainsi, tous les organes de La Poste peuvent être ciblés.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Christian le 13.02.2018 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Démission

    Incroyable. Si elle ne savait pas, cest donc de lincompétence et si elle savait du détournement de fond. Dans aucun cas, elle ne peut rester à son poste!

  • MonGars le 13.02.2018 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quand le brouillard se dissipe que l'ont voi

    Notre chère Doris... La vrai tête pensante derrière le démantèlement de La poste Suisse, commence enfin à montrer son vrai visage.

  • Philippe le 13.02.2018 08:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voilà

    Voilà les petits copains sortent du bois....

Les derniers commentaires

  • strider le 14.02.2018 23:49 Report dénoncer ce commentaire

    Le vrai visage de la sorcière...

    En 2009, des paysans lançaient des bottes sur Leutaxe... Ils avaient compris, il y a bien longtemps, à quel point cette femme est malhonnête, fourbe, sournoise et menteuse...

    • Euequeostopo le 15.02.2018 07:23 Report dénoncer ce commentaire

      Suisse Way of life

      Normal!c'est une suisse!

  • Liberland le 14.02.2018 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    Cascades de Chefs/ Cheffin

    C est bien moins violent que chez CFF SA Swisscom ou d autres services au public devenu racketteurs de surtaxes en service et conseil minimum mais 30 a 50 % plus chers qu en 2000, en Italie certaines victimes des économies reçoivent une pension de Baby pensionnés dès 38 ans et oui trop vieux et chers idem dans d autres pays du Nord de l UE .... bonnes chances aux futures victimes de la Cascade...

  • A.Maigris le 14.02.2018 13:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Papa Gâteau

    Oui, stop aux spéculos

  • Max Muller le 14.02.2018 09:05 Report dénoncer ce commentaire

    On se moque de qui?

    CarPostal a perçu indûment 78,3 millions de francs de subventions fédérales et cantonales. Il faut cesser de spéculer!! Facile avec l'argent du contribuable. A voir les caisse ne sont pas si vide que ça si 78 millions n'est rien.

  • Forca le 13.02.2018 22:02 Report dénoncer ce commentaire

    La question

    Quelle confiance peut on encore avoir de nos politiciens!