Berne

06 mars 2013 09:12; Act: 06.03.2013 10:38 Print

Poussés par le froid, les rapaces meurent écrasés

Le froid et la faim poussent un nombre toujours plus grand de rapaces en quête de nourriture, aux bords des autoroutes. Nombreux sont ceux qui se font écraser par les voitures.

storybild

Depuis janvier, le centre de rapaces de Buchs (SG) a accueilli onze rapaces. Six d'entre eux n'ont pas survécu. (photo: keystone)

Une faute?

La gardienne d'animaux Zora Nigg est fière de son dernier patient: la buse, qu'elle porte dans ses bras, est presque guérie. Le week-end passé, l'animal a été écrasé par une voiture sur l'autoroute A1. La police avait alors amené l'oiseau blessé dans son parc à rapaces à Buchs (SG). Zora Nigg pense que la buse pourra être relâchée d'ici une semaine.

Ces derniers temps, il n'est pas rare que des rapaces se fassent écraser sur l'autoroute. Depuis janvier, onze oiseaux ont été amenés dans le parc à Buchs. Six n'ont pas pu être sauvés. «L'hiver a été très rude pour les buses. C'est difficile pour elles de trouver des souris dans les champs recouverts de neige», explique Zora Nigg. La conséquence: les oiseaux, en quête de nourriture, s'approchent toujours plus des autoroutes où ils trouvent des animaux - tels que des chats, des renards ou des hérissons - écrasés au bord de la route. Un grand nombre de rapaces se font ainsi écraser à leur tour.

«C'est dur de donner une estimation. Mais quand les hivers sont rudes, des centaines de rapaces peuvent mourir ainsi. Ces accidents ne peuvent pas vraiment être évités», affirme Matthias Kestenholz, biologiste à la station ornithologique de Sempach. «Le seul moyen de limiter les dégâts serait de rapidement ramasser les cadavres d'animaux aux bords des autoroutes afin que les rapaces ne soient pas attirés.»

(ofu)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch