Argovie

10 novembre 2017 07:03; Act: 10.11.2017 07:17 Print

Rente AI revue à la baisse à cause de 62'000 tweets

Une militante très active sur les réseaux sociaux s’est vu retirer la moitié de sa rente AI, après des plaintes de citoyens.

storybild

(Photo: Facebook)

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis plus de 20 ans, Brigitte Obrist souffre d’algie vasculaire, une maladie qui provoque de violents maux de tête, et l’empêche de travailler. Elle touche donc une rente AI depuis 17 ans. Or, l’Argovienne est très active sur les réseaux sociaux et dans les médias. Ancienne prostituée, elle milite pour les droits des travailleurs du sexe, et est, par ailleurs, auteure d’une plainte pénale suite à une annonce anti-musulmans de l’UDC.

Plaintes citoyennes

Comme le rapportait Watson.ch la semaine dernière, la militante de 55 ans s’est ainsi fait de nombreux ennemis. Le bureau argovien de l’assurance invalidité a reçu plusieurs signalements de citoyens estimant que si Brigitte Obrist pouvait être hyperactive en public, elle était sûrement en mesure de travailler.

L’AI a ainsi demandé une nouvelle expertise il y a deux ans. Figurant dans l’un des courriers reçus par l’autorité, un chiffre a particulièrement surpris: la militante a tweeté et retweeté plus de 62'000 fois depuis son inscription en mai 2011. A titre de comparaison, Donald Trump en est à 36'000 publications depuis mars 2009.

Rente réduite de moitié

Au terme de la réévaluation lundi dernier, l’Argovienne a donc reçu une lettre lui indiquant qu’elle ne recevrait plus qu’une demi-rente de 354 fr. Pour la militante, la nouvelle expertise est scandaleuse, car les mots de ses détracteurs ont été traités comme des rapports médicaux, et certains termes ont parfois été repris à la lettre dans le rapport. La rentière fera recours.


«Sieg Heil» et messages de haine

Désormais, encore davantage qu’avant, la rentière est la cible de messages agressifs. Elle a par exemple reçu une lettre de menace anonyme, qu’elle a postée sur Facebook. «Salut chienne, tu n’as pas honte d’encaisser? Bientôt, on viendra récupérer l’argent». Le mot est signé de croix gammées et du salut nazi «Sieg Heil». Brigitte Obrist a déposé plainte. «En tant que militante, j’ai l’habitude des commentaires haineux, mais je n’ai jamais rien vécu de tel», confie-t-elle à «Blick».

(nag/rmf)

Les commentaires les plus populaires

  • Kevin Darcy le 10.11.2017 07:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au boulot!

    La lettre reçue n'est pas tolérable mais la rente perçue de manière malhonnête l'est tout autant! Y'en a marre de ces profiteurs ! Visiblement, vu le nombre de tweets, elle devrai pouvoir exercer un métier derrière un ordinateur... alors hop, au boulot!

  • Pitch999 le 10.11.2017 07:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    AI?

    Ils sont mêmes gentils de lui laisser une rente. Parce que pour non seulement être aussi active et voir le tapage quelle fait maintenant. Elle va très bien. Et vu le personnage, ont serait même pas étonné que Le Courrier vient delle.

  • Moro Bobos le 10.11.2017 08:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On ne s'excite pas!

    Bon, on est sûr d'avoir plein de commentaires du genre " Gauchistes " ou " Fascistes " . Les points Godwin vont pleuvoir. Alors, recadrons le débat; rien à faire des activités et du passé de cette dame. Elle peut être pro- ou anti- ce qu'elle veut, tout le monde s'en moque. ( PS: surtout que ces "militants" de tous bords ont toujours une influence inversement proportionnelle à la haute opinion qu'ils ont d'eux-mêmes. Alors que les extrémistes passent leur vie à injurier ceux qui ne pensent pas comme eux, ils ne font que dégoûter les modérés et ceux qui se donnent la peine de réfléchir, qui attendent des faits et des arguments.) Simplement, l'AI a raison: si on prétend souffrir d'affreuses migraines qui empêchent d'effectuer le moindre travail, on ne peut pas passer ses journées devant un ordinateur. Merci pour ceux qui en souffrent réellement, chère Madame!

Les derniers commentaires

  • Sansan le 10.11.2017 22:27 Report dénoncer ce commentaire

    Prestations complémentaires

    Ça va pas changer grand-chose pour elle. Vu le montant de sa rente, elle touche déjà sûrement des PC. Alors ce qu'elle perdra en rente AI, elle va le récupérer en prestations complémentaires. C'est juste un transfert de charges entre assurances sociales. Avec les PC on vit modestement mais correctement, mieux qu'avec un salaire de 4000 francs, ponctionné de partout et ne donnant droit à aucune aide.

  • Jo le 10.11.2017 19:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exagération des commentaires

    Même si je naime pas trop son côté je gerbe sur la société il faut pas tout exagérer non plus, 62 milles tweets à une minute le tweet ça fait environ mille heures de boulot en six ans. Moi pendant ces six ans là jai travaillé à plein temps pour plus de treize milles heures. Alors comparons ce qui est comparable sil vous plaît.

    • Fredo le 11.11.2017 08:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jo

      Pas d'accord. Pour qu'un tweet aie un sens, il faut qu'il fasse référence à un sujet réel, un article de journal, une actualité, une émission de TV, etc. Il faut donc compter une dizaine de minutes de travail par tweet, à étudier le sujet et préparer ce qu'elle va écrire. Donc on arrive à un travail à plein temps.

    • George le 12.11.2017 23:13 Report dénoncer ce commentaire

      Mdr..

      t'es mitho ou quoi tu crois qu'elle vit dans un trou sans journaux ou TV :-)))

  • Anonyme le 10.11.2017 16:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une vie de marde

    La vie a lAi ou à lhospice. Ta pas droit de texprimer puisque tu ne travail pas. Ta aucun droit. Les entreprises nembauchent pas parce que tes à lhospice. Ta toujours moral au plus bas. Tu dois fournir tonnes des papiers faire plusieurs aller retour. Faire des boulots gratis. Subir des sanctions. En gros ta droit à rien. Aucune vie sociale, culturelle. Pas des vacances. Isolement. Problèmes psychiques. Dépression + autisme. Personne ne te respectent même les psy. Aucun contact extérieur. Résultat tu sombre ds la folie et peut-être bientôt à belle idée. Comment sen sortir de lenfer ???

    • Paul le 10.11.2017 17:53 Report dénoncer ce commentaire

      Oui mais

      La Suisse est un des pays offrant le plus de possibilités de soins en psychiatrie, mais faut vouloir se soigner... C'est tellement plus facile de critiquer et d'être dans le déni de la maladie

    • Anonyme le 10.11.2017 18:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Paul

      Je suis allé voir ces psys jen connais plein jai tout essayé mais ils sont tellement inhumains, agressifs et débordés. Ils veulent pas des gens à lhospice ce qui les intéressent cest le friques. Ils sont toujours là ouais écouter prenez vos comprimés et fermer la. Alors que ces médicaments sont très lourd insupportables inefficaces. La seule chose qui maide cest le sport cest tout pas dautres issues les dindalogues ne sert à rien.

    • xXx le 11.11.2017 17:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Paul

      bouf des medic pour te soigné !! ti vera mon frere ti vera.....

  • xXx le 10.11.2017 15:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    injustice

    Pi les conseillé qui boss 5 ans au palais qui touche leur salaire pi des millier de tune des lobis au black !! Pi qui parte av une rente à vie av chauffeurs !! Es qui peu encore bossé ! sa vs pause pas de problème ????

    • Jean Pi le 10.11.2017 16:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @xXx

      Avec tous ces pi pi pi allez vite au toilette.

    • xXx le 11.11.2017 16:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Pi

      hahahaha d une subtilités extrêmement recherchés !! voila l evolution ! l humain minuscule

  • Prénom Nom le 10.11.2017 13:50 Report dénoncer ce commentaire

    Au travail!!!

    Et hop, encore une victime de la société encaissant l'argent de l'etat. Il reste pourtant des options professionnelles à cette dame, reprendre son ancien job ou postuler chez twitter!