Suisse

13 janvier 2018 13:50; Act: 13.01.2018 17:06 Print

Trois blessés dans des heurts entre requérants

Les violences se sont produites vendredi à la gare d'Aarau, nécessitant l'intervention de la police.

storybild

La police a dû séparer plusieurs requérants d'asile âgés de 15 à 24 ans à la gare d'Aarau. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Outre-Sarine, deux incidents impliquant des requérants d'asile ont nécessité vendredi l'intervention de la police. Ils se sont déroulés à Aarau et Kriens (LU). Trois personnes ont été blessées.

Peu après 23h00, la police a été avertie d'une bagarre impliquant plusieurs requérants d'asile âgés de 15 à 24 ans à la gare d'Aarau. Trois requérants blessés à l'arme blanche ont dû être conduits à l'hôpital, indique samedi la police argovienne dans un communiqué. Cette dernière a arrêté quatre suspects. Samedi midi, l'arme n'avait toujours pas été retrouvée. Une enquête a été ouverte.

A Kriens, la police est intervenue vendredi dans un centre de transit pour requérants d'asile en raison de débordements, indique-t-elle. Elle a dû avoir recours au spray au poivre et a arrêté trois personnes. Des dégâts matériels sont à déplorer mais aucun blessé. Vers 21h00, la situation était rétablie.

Silvia Bolliger, responsable du service de l'asile et des réfugiés, relativise la situation. Il n'y a pas eu de violence entre requérants ni envers le personnel du centre, a-t-elle précisé à l'ats. La réduction de l'aide sociale est à l'origine des échauffourées.

Depuis janvier, le montant alloué a été abaissé étant donné que le centre fournit désormais des repas à ses résidents sept jours sur sept. Cela a provoqué de la mauvaise humeur, explique Mme Bolliger. Jeudi soir déjà des troubles ont eu lieu, suite à quoi le centre a décidé de déplacer temporairement quatre personnes; une décision qui a provoqué de nouveaux heurts vendredi.

(nxp/ats)