Qualité de l'air

14 juin 2012 15:23; Act: 14.06.2012 16:01 Print

Trop de particules ultrafines dans l'air

La qualité de l'air n'est pas seulement menacée par les particules fines, les particules ultrafines sont aussi un danger, mettent en garde deux organisations environnementales.

storybild

Des mesures pour réduire les émissions de particules des véhicules diesel sont demandées. (Photo: Keystone)

Une faute?

L'Association transports et environnement (ATE) et les Médecins en faveur de l'environnement (MfE) ont mesuré pour la première fois en Suisse la concentration de particules ultrafines dans l'air, ont-ils indiqué dans un communiqué conjoint jeudi. Les relevés pour détecter ces particules d'un diamètre inférieur à 0,1 micromètre ont été effectués dans huit villes: Genève, Lausanne, Bienne, Berne, Bâle, Lucerne, Lugano et Chiasso.

Les résultats présentent des «valeurs élevées inquiétantes». Les particules ultrafines sont produites toute l'année et pas seulement en hiver comme les particules fines et se révèlent «particulièrement dangereuses», soulignent l'ATE et MfE. Elles sont notamment émises par les moteurs diesel et peuvent transporter des substances toxiques susceptibles d'entrer dans le sang par les voies respiratoires.

Valeurs limites

Entre les particules ultrafines et les fines (d'un diamètre inférieur à 10 micromètres), les relevés ont pris en compte des corps intermédiaires, de diamètres inférieurs à 1 et à 2,5 micromètres.

Pour ces derniers, les concentrations dépassaient souvent la barre des 20 microgrammes par mètre cube. Or, la valeur limite recommandée par l'Organisation mondiale de la santé est fixée à 25 microgrammes par mètre cube.

Confédération interpellée

L'ATE et MfE demandent par conséquent à la Confédération d'adopter des mesures «efficaces» pour réduire les émissions de particules des véhicules diesel. Ils exigent aussi que des valeurs limites obligatoires soient définies au niveau national.

(ats)