Autriche

12 juillet 2018 15:53; Act: 13.07.2018 07:20 Print

Sommaruga blâme la politique migratoire de l'UE

Simonetta Sommaruga a critiqué jeudi les propositions de l'UE en matière de politique migratoire peu avant sa réunion avec les ministres de l'Intérieur à Innsbruck.

storybild

Simonetta Sommaruga. (Photo: Keystone)

Une faute?

Simonetta Sommaruga a critiqué jeudi les propositions de l'UE en matière de politique migratoire lors de sa réunion avec les ministres de l'Intérieur à Innsbruck. Ce sont de vieilles idées, a déclaré la conseillère fédérale, qui a demandé des propositions concrètes. Elle a plaidé pour une réforme du système d'asile en Europe.

Au final, ce sont les propositions concrètes que l'on doit mettre en oeuvre. «Et jusqu'à présent, ces idées ont toujours échoué lors de leur mise en oeuvre», a-t-elle déclaré jeudi en Autriche. La conseillère fédérale a souhaité rappeler à ses collègues ministres des pays membres de l'UE qu'au moins autant d'énergie devrait être utilisée pour trouver une solution à la problématique des réfugiés.

«Il n'y a pas seulement beaucoup d'idées, mais il y a aussi beaucoup de questions», a-t-elle aussi glissé. Les pays européens ne peuvent pas se contenter de chercher des solutions aux défis migratoires à l'extérieur de leurs frontières: ils doivent aussi mettre en place un système d'asile commun, avec un partage des responsabilités, selon elle.

Ses déclarations font suite au récent débat sur les migrations et les décisions arrêtées par les dirigeants européens lors de leur sommet à la fin juin. Les dirigeants ont adopté une position plus ferme envers les migrants. Ils ont chargé leurs ministres de l'Intérieur d'examiner diverses propositions, dont celle demandant que des centres pour demandeurs d'asile se situent en Afrique du Nord. Une meilleure protection des frontières extérieures de l'UE est également exigée.

«Bilan modeste»

La cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) a critiqué le travail de l'UE dans le domaine de la migration: «Le bilan est modeste». «On n'a pas encore réussi à construire réellement un système d'asile européen commun», a-t-elle déclaré, se référant à la réforme de Dublin, actuellement figée. Les membres de l'UE butent sur une clé de répartition interne pour placer les réfugiés au sein de l'UE en temps de crise.

Mme Sommaruga a également appelé à un débat calme et factuel sur la migration. L'Europe est au bénéfice d'une «situation de migration calme et de faibles demandes d'asile». Cette situation ne correspond pas au débat houleux actuel dans les sphères politiques. «Cela ne va pas vraiment ensemble», a-t-elle dit.

La conseillère fédérale a profité de cette réunion pour avoir des entretiens bilatéraux avec ses homologues allemand, Horst Seehofer, et italien, Matteo Salvini. Mais contrairement aux tensions entre Berlin et Rome, la relation avec Berne est beaucoup plus détendue. Les deux ministres lui ont confirmé que la coopération avec la Suisse dans le domaine opérationnel «fonctionne sans problème», a rapporté Mme Sommaruga.

(nxp/ats)