Thoune (BE)

05 octobre 2017 15:10; Act: 06.10.2017 10:03 Print

Un client puant force la direction des TP à agir

Il arrive qu'une odeur désagréable se répande dans les bus circulant dans la région de Thoune (BE). En cause: un voyageur négligé. La société des transports publics cherche désormais à parler avec la personne concernée.

storybild
Une faute?

«Le gars qui pue est dans ton bus?», a récemment demandé un employé des transports publics thounois (STI) à son collègue via la radio. «Oui, malheureusement», a répondu brièvement l'autre chauffeur.

Des recherches de «20 Minuten» montrent que, depuis un certain temps, un voyageur gêne les autres passagers ainsi que les conducteurs de bus à cause de la mauvaise odeur qu'il dégage. «Lorsqu'il monte dans le car, ça commence à puer dans tout le véhicule en l'espace de quelques minutes», explique un chauffeur.

«Nous espérons que cette mesure servira à quelque chose»

La situation a pris une telle ampleur que la direction de la STI a décidé de prendre les choses en main: «Nous allons engager la conversation avec cette personne en prenant toutes les pincettes possibles. Nous allons aborder son hygiène négligée», confirme le chef opérationnel Erich Seiler. Et d'ajouter: «Nous espérons que cette mesure servira à quelque chose.»

Erich Seiler note que ce n'est pas la première fois que la compagnie doit aborder ce problème avec un voyageur. Il précise qu'un manque d'hygiène est souvent dû à un laisser-aller général: «Dans ce type de situations, c'est aux proches ou aux autorités d'intervenir.»

Un problème délicat

Le chef opérationnel souligne que sa société n'a pas le droit de refuser de prendre certaines personnes. «Nous devons respecter l’obligation de prise en charge. Et dans aucun cas nous ne voulons discriminer ou exclure quelqu'un. Même si c'est vraiment un problème délicat à aborder.»

Les TPG privilégient également le dialogue

Contacté par «20 minutes», François Mutter, porte-parole des transports publics genevois (TPG), explique de son côté: «Nous avons eu affaire ponctuellement à des cas de ce type. Il relève de la capacité à cohabiter dans un lieu caractérisé par sa proximité, à l’image des transports publics.» Il précise que l'usage intempestif d'un téléphone mobile ou la présence agitée de jeunes en nombre à la sortie de l'école peuvent également causer le dérangement des autres voyageurs et des conducteurs.

Tout comme dans le canton de Berne, les TPG misent sur la communication pour régler ces problèmes: «De manière générale, les personnes compétentes au sein de notre entreprise sont alertées afin d’intervenir sur la ligne et d’engager le dialogue avec les personnes concernées. Nous privilégions clairement l’échange et le dialogue.»

«Expliquer la situation»

Du côté des transports publics lausannois (tl) ont souligne que ce type de situations se produisent «de temps à autres» et qu'elles sont «gérées au cas par cas.» «Si plusieurs clients s’annoncent auprès du conducteur pour lui faire part de leur inconfort par rapport à une situation de ce type, le conducteur appellera le centre de gestion du trafic qui enverra un délégué tl sur le terrain pour prendre en charge cette personne et lui expliquer la situation», informe le service de presse.

Et d'ajouter: «En général, si nous parlons ici d’un seul individu présentant des problématiques de mauvaise odeur récurrente, il s’agira probablement d’une personne déjà connue des équipes tl. La personne sera invitée par le collaborateur à descendre du bus pour avoir une discussion. Dans ce cadre, nous essayerons de prendre contact avec nos partenaires, peut-être la police si cette personne semble mentalement perdue, ou les services sociaux.»

(miw/ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ben Etfils le 05.10.2017 15:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Poua ça chlingue ...

    "Nous allons engager la conversation avec cette personne en prenant toutes les pincettes possibles." Il en faudra, effectivement, des pincettes pour le nez ;-)))

  • action/réaction le 05.10.2017 15:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    non négligeable

    il faut pas mettre de pincettes il faut lui dire !!!

  • Magniaco le 05.10.2017 15:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    VitefaitBienfait

    Malheureusement cela arrive encore trop souvent de nos jours!! Que ce soit dans un bus ou pire dans le cadre du travail... Une douche quotidienne, un coup de déo et brosse à dents, serait respectueux envers les collègues impecs !!!! Supporter la vieille transpiration et les haleines de poneys de bon matin, suis pas fan....

Les derniers commentaires

  • Parcifiolle le 06.10.2017 20:08 Report dénoncer ce commentaire

    Système D !

    J'ai toujours un échantillon de parfum en voyage, cela peut être utile...

  • La Hyene le 06.10.2017 15:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faites comme moi !

    Moi, je me lave qu'une fois par mois, et c'est génial , quand il y a du monde , j'ai toujours une place assise dans le bus ou dans le train,...

  • Geoffrey le 06.10.2017 11:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dehors

    Il faut le mettre dehors, si lr conducteur ose pas, les passagers. Comme les mendiants. Ras le Bol du manque de respect

  • Sniffff le 06.10.2017 07:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stone je suis stone

    J'ai pris le bus à Lausanne vers 17h ou une grande partie etait des collégiens et bien j'ai été stone pour 1 heure au moins gràce a cette odeur un peu âcre du canabis

    • bobby le 06.10.2017 09:16 Report dénoncer ce commentaire

      On ne dit pas

      "je suis caillou" ... on dit "je suis défoncé" (stoned)

  • Tom jerry le 06.10.2017 07:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et la malbouffe ?

    j'avoue être dérangé par les odeurs corporelles de certains, cet un fait, tout le monde n'a pas le même sens de l'hygiène corporelle. mais ce qui me dérange le plus, et c'est mon avis personnel, c'est que les transports en commun ne sont pas des restaurants... entre les kebabs chargés les Burger etc etc je me demande ce qu'il y a de pire dans les trains ???

    • Hysope le 06.10.2017 08:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Tom jerry

      ni l'un ni l'autre...

    • Pierre Roche le 06.10.2017 10:17 Report dénoncer ce commentaire

      @Tom jerry

      Vous pouvez rajouter les miss qui posent leur vernis à ongle dans le train.. C'est extrement fort et désagréable comme odeur.

    • Tom jerry le 06.10.2017 17:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Pierre Roche

      ça c'est de notre faute, à nous les hommes...