Berne

08 mars 2017 11:48; Act: 08.03.2017 12:13 Print

Un élu Vert veut interdire les voitures à essence

Le conseiller national Balthasar Glättli a déposé une motion demandant que seules les automobiles électriques soient autorisées à circuler en Suisse dès 2025.

storybild

Balthasar Glättl (Verts/ZH) est un inconditionnel de la petite reine. (Photo: Keystone/Gaetan Bally)

Une faute?

Pour faire appliquer l'accord de Paris sur le climat, qui veut limiter le réchauffement climatique à 2 degrés maximum par rapport aux niveaux préindustriels d'ici à 2030, l'élu Balthasar Glättli (Les Verts/ZH) a son idée. Il a déposé une motion demandant que les voitures à essence et à diesel soient bannies de nos routes d'ici à 2025. A partir de cette date, seules les automobiles électriques devraient ainsi être autorisées.

Sondage
La fin des moteurs à essence, pour vous, c'est...
80 %
18 %
2 %
4428 participants

Il appuie son idée sur le fait que des pays comme la Norvège, les Pays-Bas et même l'Inde discutent d'une législation similaire, rapporte l'émission de la télévision alémanique SRF «Rundschau».

Autant dire que sa proposition ne plaît pas aux partis bourgeois. Son collègue Thierry Burkhart (PLR/AG) parle d'une grosse bêtise qu'il ne soutiendra pas. Son collègue Thomas Hurter (UDC/SH) estime, lui, qu'«interdire les moteurs à combustion va dans le mauvais sens et que l'idée étouffe l'innovation».

Le principal intéressé répond qu'au contraire, il s'agit d'une contrainte nécessaire. Ainsi, l'industrie automobile comprendra qu'il vaut la peine d'investir dans la recherche et le développement des moteurs électriques.

(kat/dmz)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jul le 08.03.2017 11:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui mais...

    Pas d'essence? Ok, mais faudrait juste qu'il réfléchisse cet extrémiste vert à l'indice de pollution des véhicules électriques à la fabrication des batteries et comment on s'en débarrasse le jour où elle ne fonctionne plus...

  • adepte de l'évolution le 08.03.2017 11:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la véritée

    Je sais pas si ce monsieur sais que faire des voitures Électriques coûte plus chère ET pollue plus à sa fabrication ainsi qu'à son recyclage......

  • Lecteur anonyme le 08.03.2017 11:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Besoin de remplir les caisses

    Dans ces cas il ont qu'à offrir des voitures électriques à tout le monde

Les derniers commentaires

  • Guy Corbaz le 09.03.2017 20:08 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne idée, pas forcément nécessaire

    Je ne suis pas sur qu'une telle réglementation soir nécessaire. D'ici 2025, la majorité des véhicules automobiles vendus sera très probablement électrique. Mais je souscrit à l'idée si elle accélère la transition.

    • Marc M le 09.03.2017 22:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Guy Corbaz

      Il ne parle pas de vente mais de circulation. En tenant compte d'une durée de vie de 10 ans et d'un délais d'une ou 2 années pour écouler les stocks des garages, en prenant la décision aujourd'hui de la fin des ventes, il circulera encore des véhicules thermiques jusqu'en 2029. Hors on n'est pas prêt de prendre la décision, rien qu'en discuter irrité les foules

  • Clem le 09.03.2017 15:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aberration énergétique

    Je viens d'envoyer un commentaire qui s'est bloqué à 600 caractères. Je n'ai pas fini que faire?

  • Clem le 09.03.2017 15:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aberration énergétique

    Avec 4,5 millions de voitures de tourisme (pour un total de 6 millions de véhicules ) en Suisse (RTS février 2016) il est possible de calculer l'énergie utilisée par an en essence et Diesel. En effet 1 litre de fioul donne une énergie de 11,4 kWh et compte tenu d'une moyenne admise de 8 l au cent pour une distance moyenne de 15'000 km par an on obtient pour 4,5 millions de véhicules une énergie potentielle utilisable pour la traction de plus de 21'000 GWh par an. Pour comprendre l'importance de ce chiffre, il faut savoir qu'une centrale nucléaire produit 8'000 GWh par année. Pour l'énergie él

    • Homo Cyber le 09.03.2017 16:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Clem

      Un litre d'essence équivaut à seulement 9,8 kWh. Or un moteur thermique n'a un rendement moyen que de 30%. 70% de l'énergie part en chaleur (et même 100% en chaleur pour un véhicule à l'arrêt). Donc 1l d'essence ne procure que 2,9 kWh efficace pour le mouvement du véhicule. Puisque le rendement du moteur électrique est proche de 100%, il suffit de 23 kWh pour parcourir 100km avec un moteur électrique et un vhc de taille moyenne.

    • Clem le 09.03.2017 18:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Homo Cyber

      Le chiffre de 11,4 kWh/l provient de l'EPFL(master en NRJ). Par contre mon ocalcul intègre un rendement de 0,35 pour le moteur thermique. On reste dans les mêmes ordres de grandeur. Où je diffère, c'est pour le calcul de l'énergie électrique qu'il faut prendre à la production avec des rendements de transport MT/BT, de charge et décharge, les moteurs n'ont pas un rendement de 100 et de plus il faut aussi ventiler réchauffer dégivrer éclairer. Pour moi, il faut rajouter environ 20 % au 21'000 GWh ce qui représente 3 centrales Nucléaires. CQFD.

    • info le 09.03.2017 20:56 Report dénoncer ce commentaire

      @Homo Cyber

      8l/100km cad 91kWh/100km car le moteur thermique a une très mauvaise efficacité, il ne récupère pas l'énergie au freinage, consomme aussi dans les bouchons et aux feux (hormis start-stop). Avec environ 22kWh/100km, un véhicule électrique, est nettement + efficace

    • Dr. Brunner le 09.03.2017 21:30 Report dénoncer ce commentaire

      @Homo Cyber

      Calcul correct: - 56'433 mrd de km de transport motorisé de personnes/an avec 4.5 mio voitures (source BFS) - 180 Wh/km (consommation voiture électrique, tout compris chauffage, éclairage, tout) (source constructeurs+ma consommation moyenne réelle) - 61375 GWh d'électricité produits en 2016 (source BFE) Ceci nous donne, si tout le parc automobile électrique était électrique: 56433000000*.18/(61375000000+(56433000000*.18))=14.2% Les voitures électriques consommeraient env. 15 % de l'électricité, seulement! Alors qu'actuellement elles sont responsable de 40% des émissions de CO2 (source BFS)!

  • Dr. Brunner le 09.03.2017 12:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Petit calcul bluffant

    Un moteur thermique de voiture a une efficacité de pointe de 33%, mais moyenne d'environ 15-20% sur un cycle mixte ville-autoroute. Ajoutez 30-50% de carburant et d'électricité pour l'extraction, le raffinage, le transport et la distribution. Rendement net: 10 à 15% ! Rendement d'une voiture électrique, pertes de batterie comprise: 90-95%. Admettons que votre électricité est 100% energies fossiles: Rendement centrale fossile à jour: 60-66%. Pertes réseau électrique: 10-20%. Rendement système: 43 à 56% (au lieu de 10 à 15%). Plus, les centrales à jour ont plus de filtres qu'une voiture! Donc: Une voiture électrique utilise 4 fois moins de fossiles avec électricité 100% fossile. Or, en Suisse, le mix énergétique électrique est 60% renouvelables. Et une voiture électrique utilise 8 fois moins de carburant fossile+nucléaire qu'une voiture à combustion!

  • lulu le 09.03.2017 09:55 Report dénoncer ce commentaire

    Ecolo ou ça?

    Comment faire avec le tourisme rentrant en Suisse. Vont-ils devoir louer des voitures électrique pour pouvoir circuler? et nos voisins venant travailler chez nous comment vont-ils faire? Même si leur niveau de vie est plus élevée que pour le Suisse il n'aura pas les moyen de s'offrir une voiture électrique comme nous du reste.

    • Marc M le 09.03.2017 14:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @lulu

      Il feront comme les vieux diesel à Paris : ils utiliseront une alternative !