Suisse

14 novembre 2013 14:47; Act: 14.11.2013 18:34 Print

Un étudiant universitaire sur sept se «dope»

Un sondage réalisé auprès des étudiants des universités de Bâle et Zurich et de l'EPFZ montre que près de 14% des sondés ont déjà consommé des drogues pour doper leurs capacités.

Une faute?

Un étudiant suisse sur sept a eu recours au moins une fois à des médicaments ou des drogues légales ou illégales pour améliorer ses capacités cérébrales. Le «dopage cérébral» ou «neuro enhancement» - l'amélioration des capacités cérébrales par des substances pharmacologiques - est une notion connue par 94% des étudiants interrogés, a indiqué jeudi l'université de Zurich.

Le sondage montre que 13,8% des personnes ayant participé au sondage ont au moins une fois pris des médicaments ou des drogues, essentiellement pendant la préparation d'examens.

Alcool et ritaline

Le plus souvent, les étudiants ont recours à l'alcool (5,6%) et aux méthylphénidates (MPH) comme la ritaline (4,1%). Viennent ensuite les calmants et les somnifères (2,7%), le cannabis (2,5%), les bêta-bloquants (1,2%), les amphétamines (0,4%) et la cocaïne (0,2%). Seules 1,8% des personnes interrogées «dopent» quotidiennement leur cerveau.

Avant un examen, la grande majorité consomme surtout des produits contenant de la caféine et des préparations vitaminées sans ordonnance. Un tiers des étudiants interrogés a recours à ces produits tous les jours.

La consommation varie beaucoup en fonction des études. Ceux qui ont le plus souvent recours au «dopage» sont les étudiants en architecture (19,6%). Viennent ensuite ceux qui étudient le journalisme (18,2%), la chimie (17,6%), l'économie (17,1%), la médecine (16,2%) et la pharmacie (16,1%). Au bas du classement, on trouve les mathématiciens (8,6%) et les étudiants en sport (7%).

Pas besoin d'intervenir

Selon les auteurs de l'étude, les résultats sont comparables avec ceux obtenus dans d'autres universités européennes. Il faut continuer à observer ce phénomène, mais il n'y a pas de raison d'intervenir actuellement, estime Michael Schaub, directeur de l'Institut suisse de recherche sur la dépendance et la santé (ISGF).

Sur les 28'118 étudiants des universités de Bâle et Zurich et de l'EPFZ, 6275 ont participé au sondage réalisé en ligne. Ils ont en moyenne 23 ans. L'étude a été menée par l'ISGF et la section de pharmacologie clinique de l'hôpital universitaire de Bâle.

(cge/ats)

Fragen und Antworten rund um die Kommentar-Funktion
«Warum dauert es manchmal so lange, bis mein Kommentar sichtbar wird?»

Unsere Leser kommentieren fleissig - durchschnittlich gehen Tag für Tag 4000 Meinungen zu allen möglichen Themen ein. Da die Verantwortung für alle Inhalte auf der Website bei der Redaktion liegt, werden die Beiträge vorab gesichtet. Das dauert manchmal eben einige Zeit.

«Gibt es eine Möglichkeit, dass mein Beitrag schneller veröffentlicht wird?»

Wer sich auf 20 Minuten Online einen Account zulegt und als eingeloggter User einen Beitrag schreibt oder auf einen Kommentar antwortet, der wird vorrangig behandelt. Hat ein eingeloggter User bereits viele Kommentare verfasst, die freigegeben wurden, so werden seine neuen Beiträge mit oberster Priorität behandelt.

«Warum wurde mein Kommentar gelöscht?»

Womöglich wurde der Beitrag in Dialekt verfasst. Damit alle deutschsprachigen Leser den Kommentar verstehen, ist Hochdeutsch bei uns Pflicht. Sofort gelöscht werden Beiträge, die Beleidigungen, Verleumdungen oder Diffamierungen enthalten. Auch Kommentare, die aufgrund mangelnder Orthografie quasi unlesbar sind, werden das Licht der Öffentlichkeit nie erblicken. (oku)

«Habe ich ein Recht darauf, dass meine Kommentare freigeschaltet werden?»

20 Minuten ist nicht dazu verpflichtet, eingehende Kommentare zu veröffentlichen. Ebenso haben die kommentierenden Leser keinen Anspruch darauf, dass ihre verfassten Beiträge auf der Seite erscheinen.

Haben Sie allgemeine Fragen zur Kommentarfunktion?

Schreiben Sie an feedback@20minuten.ch
Hinweis: Wir beantworten keine Fragen, die sich auf einzelne Kommentare beziehen.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nico G. le 14.11.2013 15:27 Report dénoncer ce commentaire

    Sceptique

    Etonnant comme info. Le meilleur des dopants reste à mon avis le sommeil... Ajouté à de la rigueur et de l'organisation dans son travail. Quant au cannabis, je ne suis pas sûr qu'il aide, au contraire, moi il ne m'a aidé que à être en situation d'échec. Heureusement c'est fini. Malgré tout je connais plein de diplômés (matu gymnasiale, Bachelor, Master & cie) qui sont de vrais drogués pour pas dire toxicos, ca dépend des gens!!! Pour le reste je ne sais pas, j'ai jamais essayé.

  • Malato le 14.11.2013 16:34 Report dénoncer ce commentaire

    Red Bull

    Si on ajoute le Red Bull à la liste... C'est 100% des étudiants qui sont dopés.

  • José le 14.11.2013 17:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ridicule

    Encore une étude inutile ...

Les derniers commentaires

  • alucard le 14.11.2013 23:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    normal

    bah c est plutôt normalces universitaires qui n ont pas papa et maman qui les aident ont souvent un voir deux boulots à côté de leurs études!!! hé ne connais personne capable de tenir ce rythme sans un coup de pouce!!! savez vous que 60% des médecins et chirurgiens sont accros à au moins une drogue ou médicament???

  • patagon le 14.11.2013 22:30 Report dénoncer ce commentaire

    Chicha

    A quoi au Chicha, ça détend et à la cote...

  • Roro et Fufu le 14.11.2013 19:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La drogue c'est de la m.....

    Pas besoin de faire des études pour se péter la tronche.....

  • l écureuil le 14.11.2013 19:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avis aux faux étudiants

    il faudrait filtrer cette étude la filière où l on consomme le plus ces merdes. Faut dire que selon la branches certains universitaires sont de vrais GLANDS

  • Lili le 14.11.2013 19:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Supprimer les bourses

    Normal.Ils ont pas l'habitude de travailler.Trop d'argent. Arrêtez de leur donner des bourses à ces fénéants. Tout dans la gueule pour la plupart. Faut qu'ils fassent autre chose s'ils ne sont pas capable d'étudier sans se doper. Bravo à toutes et à tous qui eux bossent sans came.

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch