Terrorisme

09 novembre 2017 16:49; Act: 13.11.2017 18:22 Print

Un suspect de l'opération franco-suisse hospitalisé

La garde à vue d'une des dix personnes arrêtées dans le cadre d'une enquête franco-suisse a été levée en raison de son état de santé.

storybild

L'enquête est en cours. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Une des personnes arrêtées mardi lors de l'opération antiterroriste menée conjointement par les autorités françaises et suisses a vu sa garde à vue levée mercredi, a-t-on appris jeudi de source judiciaire française. Il a été hospitalisé.

«L'état du mis en cause ayant été jugé incompatible avec son maintien en garde à vue», a-t-on précisé de même source, précisant que le suspect avait «fait l'objet d'une hospitalisation d'office».

Dix personnes âgées de 18 à 65 ans ont été interpellées mardi matin et placées en garde à vue - neuf en France et une en Suisse - à la suite de l'opération antiterroriste, menée dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en juillet.

Jeunes endoctrinés

«Ce sont des jeunes pour la plupart qui avaient été endoctrinés par un prétendu imam», a dit mercredi le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb.

Les investigations ont permis d'identifier et d'arrêter en France cet «imam». L'homme avait une activité particulièrement soutenue sur la messagerie cryptée Telegram.

Les prévenus auraient évoqué des «projets d'actions violentes» sur les réseaux sociaux. La personne arrêtée en Suisse est une Colombienne de 23 ans. Elle a été mise en détention préventive. Plusieurs perquisitions ont en outre été menées dans les cantons de Neuchâtel et de Vaud.

(nxp/afp)