Mont-Rose

16 mars 2013 14:23; Act: 16.03.2013 15:20 Print

Une commission veut interdire l'héliski

La commission fédérale pour la protection de la nature et du paysage préconise cette interdiction dans un rapport. La Confédération devra donc réempoigner le dossier.

storybild

Le Mont-Rose est prisé par les touristes en hiver. (photo: Keystone)

Une faute?

La place d'atterrissage pour les hélicoptères du Mont Rose se trouve sur le glacier en-dessous de la Pointe Dufour, le sommet le plus haut de Suisse. Selon la commission, il s'agit «d'un des rares et parmi les plus beaux glaciers du monde situé au-dessus de 4000m d'altitude». Cette partie des Alpes est aussi répertoriée dans l'inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels d'importance nationale.

Que des skieurs soient transportés par hélicoptère près de 800 fois par année sur ce sommet relève du cauchemar, selon la commission. Dans une expertise relayée samedi par le «Tages Anzeiger» et le «Bund» et dont l'ats a obtenu copie, la commission estime que le ballet des appareils sur cette aire d'atterrissage et la protection du site ne sont pas compatibles.

La commission propose d'utiliser cette aire uniquement pour des vols d'entraînement. Avec un nombre limité à 100 par an. La commission a rédigé son rapport sur mandat du Département fédéral de l'environnement (DETEC).

Décision du TAF

Fin 2011, le Tribunal administratif fédéral avait donné suite à plusieurs oppositions. Selon lui, le DETEC avait utilisé des bases incomplètes pour désigner les places d'atterrissage en montagne et devait demander au préalable la position de la commission fédérale pour la protection de la nature et du paysage.

La commission a présenté son rapport le 28 novembre dernier. Le fait qu'il n'ait pas été rendu public tient au fait que l'Office fédéral de l'aviation civil (OFAC) doit également examiner cette expertise, a indiqué le porte-parole Anton Kohler.

Victoire pour l'environnement

Ce rapport est important, car l'OFAC va désormais étudier la place d'atterrissage au Mont Rose ainsi que toutes les autres à la lumière de ses considérations, selon M. Kohler. Concrètement, l'office doit entièrement retravailler la fiche d'atterrissage pour le Valais sud-est. Il sera à nouveau possible d'y faire opposition.

L'organisation de protection des Alpes, Moutain wilderness, n'épargne pas l'OFAC de ses critiques: «Il est scandaleux que le rapport de la commission ait été gardé sous clé durant quatre mois. Car ces conclusions constituent une énorme victoire dans le combat contre des vols touristiques inutiles en haute montagne.»

(ats)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch