Suisse

21 juillet 2016 09:50; Act: 21.07.2016 11:14 Print

Une personne sur quatre espionne ses voisins

par Isabel Strassheim/ofu - Selon une étude, 22% des Suisses regardent ce que font les personnes qui vivent à côté de chez eux. Cette manière de faire est surtout répandue chez les jeunes.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Qui n'a jamais été confronté à une telle situation? On se prélasse sur le balcon ou on tond le gazon lorsque soudainement on a l'impression d'être observé. En levant la tête, on aperçoit alors son voisin caché derrière la fenêtre en train de nous regarder.

Sondage
En toute sincérité, pourquoi observez-vous vos voisins?
26 %
10 %
64 %
3625 participants

Selon une récente enquête de comparis.ch (lire encadré), 22% des Suisses avouent espionner leurs voisins. Et contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce ne sont pas les personnes âgées (15%) qui épient le plus souvent, mais les jeunes âgés de 15 à 29 ans (26%).

Le judas très prisé pour observer

«Ce résultat nous a surpris. Les jeunes semblent s'être habitués à observer les autres, peut-être à cause de la culture du selfie», explique à «20 Minuten» la porte-parole du site de comparatifs, Nina Spielhofer.

Parmi les moyens de prédilection pour observer ses voisins, le judas arrive en tête du classement avec 49%. Les jumelles (13%) arrivent en deuxième position, suivies de la caméra (10%). «Nous pensions que les jumelles étaient démodées. Nous avons été d'autant plus surpris que le téléphone portable et sa fonction vidéo n'arrivent qu'en troisième position», affirme Nina Spielhofer.

Autre point intéressant: les Suisses semblent être nombreux à se sentir observés. Si l'on se concentre sur les régions linguistiques, ce sont les Tessinois qui se sentent le plus fréquemment espionnés (53%). Les habitants du canton italophone devancent ainsi les Romands (45%) et les Suisses alémaniques, qui obtiennent un taux significativement plus bas. La moyenne suisse, elle, se situe à 40%.

Parler avec son voisin

Si les jeunes sont ceux qui observent le plus, ce sont aussi eux qui se sentent le plus espionnés. Ainsi, 48% des 15 à 29 ans ont régulièrement l'impression que quelqu'un les regarde contre seulement 26% pour les 60 à 74 ans.

Contacté, Walter Angst, de la section zurichoise de l'Asloca, pense que parfois une personne peut avoir une bonne raison pour regarder ce qui se passe chez son voisin. «Ça peut être légitime de regarder par la fenêtre si les personnes habitant à côté se disputent et que cette dispute dégénère.»

L'Asloca donne le conseil suivant: «Si une personne se sent espionnée, elle devrait directement aller en parler à ses voisins», explique le porte-parole Pierre Zwahlen.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Zuzule le 21.07.2016 10:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fichtre de diantre

    Répandu chez les jeunes ??? en ce qui me concerne j'ai l'impression que c'est principalement les personnages âgées ! Enfin me concernant ça a toujours été ce cas.

  • Sara Lee Venett le 21.07.2016 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais non...!

    Faut que j'arrête de bronzer en tenue d'Eve sur ma terrasse...!

  • Ced7 le 21.07.2016 10:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    habitude suisse

    bon dieu, 1 sur 4. J'ai une sainte horreur de ça, de me sentir épié, ici c'est une habitude que les gens ont, de savoir à tout prix ce que font les voisins ou les personnes autour. Mais b..... occupez vous de vos choux et laisser nous faire ce que l'on veut sans avoir à sentir ces regards et jugements sur nous.

Les derniers commentaires

  • Axor le 22.07.2016 21:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui les Suisses sont très curieux!

    Prenez exemple sur un accident de la route et voyez les ralentissements créé parce que tout le monde veut voir ce qui se passe, et voyez sur ces mêmes personnes combien s'arrêtent pour proposer leur aide. Quelle monde pathétique on vit c'est à pleurer

  • Bisounourse 1er le 22.07.2016 10:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    voyeurisme

    Allez en Hollande, ils ont même des miroirs aux fenêtres pour voir dans la rue et chez les voisins.

  • ça val'chalet! le 22.07.2016 08:19 Report dénoncer ce commentaire

    les joies du communautarisme

    les voisins ne sont pas des amis; tôt ou tard ils vous tirent dans le dos, par jalousie, mesquinerie ou étroitesse d'esprit. combien d'entre vous ont gardé des liens forts avec des anciens voisins? ceux avec qui vous partez en vacance et qui vous laissent tomber à la moindre occasion? le voisinage nous est imposé, il faut vivre avec ou déménager. mais il y aura toujours des parasites pour vous épier ou vous pourrir la vie, où que ce soit. après 50ans de location j'ai enfin trouvé la paix, dans une maison de campagne, loin de tout voisinage, quel bonheur!

  • emil le 22.07.2016 00:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    qui se rapelle du tres bon sketch d'Emil

    qui se rapelle du tres bon sketch d'Emil il deposait un coussin sur le bord de sa fenetre pour poser ses coudes et commentait la rue et voisins. il y a plus de 30 ans

  • Anonyme le 22.07.2016 00:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle idée

    Habitant dans une villa toute la famille est très active nous n avons pas le temps d espionner nos voisins combien même cela ne nous intéresse pas. Mais nous entendons tous bien et très courtois .