Circulation

23 mars 2017 15:00; Act: 23.03.2017 16:17 Print

Accidents en hausse sur les routes vaudoises

En 2016, vingt personnes ont perdu la vie sur les routes du canton de Vaud.

storybild

Parmi les principales causes d'accident: l'inattention ou la distraction (15%). (Photo d'illustration) (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le nombre d'accidents sur les routes vaudoises en 2016 a été supérieur de 9,4% à celui de 2015. Mais les autorités relativisent cette hausse: au vu de l'augmentation du parc automobile et du nombre de conducteurs, elles préfèrent parler d'une situation «stable».

L'an dernier, 20 personnes ont perdu la vie sur les routes vaudoises. C'est une de plus qu'en 2015 mais 36 de moins qu'en 2004. Si la conseillère d'Etat Béatrice Métraux, en charge des institutions et de la sécurité, a salué jeudi au Mont-sur-Lausanne cette tendance à la baisse ces dernières années, elle a aussi estimé «qu'une victime de la route est toujours une victime de trop».

Cause n°1: l'inattention

S'agissant «des chiffres relativement stables» qu'elle présentait à la presse avec les forces de l'ordre, la ministre les explique par plusieurs facteurs. Notamment les améliorations en matière de sécurité passive et active des véhicules ou les campagnes de prévention. Reste que l'an dernier, le nombre d'accidents avec victimes a crû de plus de 20% par rapport à 2015.

Concernant les principales causes des accidents dans le canton, l'inattention ou la distraction arrivent en tête avec 15%. Suivent l'alcool (11%), la vitesse (11%) et le non-respect des distances de sécurité (9%). Commandant de la police vaudoise, Jacques Antenen a rappelé que l'utilisation des téléphones portables pouvait être une source de distraction par exemple lorsqu'un automobiliste attend dans une file.

Mieux chez les jeunes

Au rayon des bonnes nouvelles, signalons les jeunes et l'alcool au volant. «Leur comportement a changé, ils sont plus responsables», souligne Béatrice Métraux. La Verte y voit les effets du permis de conduire en deux phases et le taux d'alcool limité à 0,1? pour les nouveaux conducteurs. C'est donc du côté des 35 ans et plus que la police veut mettre l'accent en termes de sensibilisation.

Difficile d'aborder la thématique des routes sans aborder la question des radars. En 2016, la gendarmerie a procédé à davantage de contrôles de vitesse par le biais d'installations mobiles de ce type. On en dénombrait 2814 en 2016 contre 2158 en 2015.

La plupart des contrôles se sont déroulés dans des localités et à la demande des autorités de ces dernières. Et bien que le nombre de véhicules contrôlés ait augmenté, le nombre de conducteurs dénoncés a lui diminué d'un point à 1,9%. Du côté des radars fixes, la part d'usagers dénoncés atteint 0,13%.

Prévention

Au chapitre prévention, la police vaudoise a notamment organisé 32 événements comme des journées de formation pour motards et automobilistes ou une simulation d'accident à Renens. En ville de Lausanne, la police veut par exemple sensibiliser aux piétons qui traversent imprudemment la route et à l'alcool au volant.

Elle mettra cette année l'accent sur la cause première d'accident dans la capitale vaudoise: les changements intempestifs de voie. Ils ont été à l'origine de 138 accidents l'an dernier à Lausanne.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JohanChollet le 23.03.2017 16:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Détail

    Je n'ai pas lu le rapport détaillé de cette année, mais plusieurs points sont à soulever : 1) La plupart des morts en voiture ne portent pas la ceinture de sécurité. Il faudrait donc des sanctions très sévères contre cette infraction très facile à éviter. 2) En 2015, sur les 19 morts, 6 étaient en voiture, 5 en motos, 5 piétons et 3 cyclistes. Les vulnérables représentent 13 morts sur 19. 8 morts sont des piétons ou des cyclistes. Il faut donc prendre des mesures contre ces groupes à risque. Pour les motos, 3 morts sont sur grosses cylindrées (+25kw) et 2 morts sur des petites cylindrées. Les motards et les cyclistes sont surreprésentés dans cette statistique. Selon les autorités, un motard a 80 fois plus de chance d'être tué qu'un automobiliste. Sur les 5 tués, 4 sont responsables de leur accident. Quels mesure proposez-vous pour faire diminuer la mortalité des vulnérables (moto, vélo, piétons) ? A titre personnel, je ne pense pas que les radars, particulièrement sur l'autoroute, soient très efficaces pour protéger ces personnes vulnérables.

  • NonPasLui le 23.03.2017 15:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Refaire le code.

    Prenant la route tout les jours pour Lausanne, je comprends cette hausse. Les gens ne savent pas rouler et la plupart ne respectent pas les distances de sécurité , pire quand vous faites tout pour les respecter ils vous collent comme des sangsues . Sans compter les vitesses inadaptés et tous ça pour gagner 3 minutes . C'est lamentable. La loi n'est visiblement pas assez sévère ou inadapté.

  • Caroline le 23.03.2017 16:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N'importe quoi

    C'est marrant chaque année int nous dit qu'il y a moins de morts sur nos routes grâce à la vitesse baissée et vis secura, quelle blague, ont nous raconte des belles comme d'habitude, messieurs nos dirigeants, arrêter de nous prendre pour des billes

Les derniers commentaires

  • Rols le 27.03.2017 03:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on a eu chaud cela merite une ou deux bieres

    tu as vu , il m a coupé la route , et alors ça a passé .

  • Rols le 25.03.2017 13:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je promets de le faire.

    il faut à tout prix que je fasse régler mon électronique , en première vitesse je suis déjà à 120 km / h. et j en est 7 avec la marche arriere

  • Sébastien D. le 24.03.2017 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    Le fou de St-Cergue devrait lire ceci...

    Un ami m'a raconté la chose suivante: Il avait un super ami qui aimait les voitures et la vitesse. Mais un beau jour sur une route sinueuse du Canton de Vaud, il a voulu dépasser 2 véhicules juste avant l'entrée d'un virage sans visibilité, puis il est rentré en collision frontale avec une voiture arrivant en face. Sous la violence du choc, il a été tué sur le coup et le bloc moteur de son Opel Manta a été arraché pour se retrouver à 50 mètres de sa voiture !!! P.S. Mon père qui était engagé dans un giratoire, s'est fait couper la route par une voiture qui est passée à 1 mètre de son capot!

    • Rols le 25.03.2017 13:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Sébastien D.

      il y en a qui ont plus de chance que d' autres , faut le reconnaitre. un centième de seconde de plus où de moins et c est le boum.

  • Sébastien D. le 24.03.2017 13:30 Report dénoncer ce commentaire

    Grosse frayeur dans le canton de Vaud...

    Nous étions partis en voiture de Genève et mon père conduisait sur la route sinueuse qui monte à St-Cergue (Non pas St-Cergues France). Arrivant sur un très grand bout droit avec une bonne visibilité et une voiture devant nous qui roulait à 40km/h, mon père regarde dans son rétro et aussi devant, puis dépasse à 50km/h la voiture. À peine la manoeuvre de dépassement et de rabattement effectuée à bonne distance, qu'un fou dépasse comme une bombe avec une Porsche coupé, à 5m avant l'entrée d'un virage sans visibilité ! Si quelqu'un était arrivé en face, cela aurait été 1 choc frontal assuré !

  • chris le 24.03.2017 10:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la vraie question

    mais combien de voiture en plus sur nos routes cette année là ?