Sortir

26 septembre 2010 22:33; Act: 26.09.2010 23:40 Print

La danse orientale au-delà des clichés

par Julien Delafontaine - Le Théâtre de l’Octogone accueillera samedi un spectacle inédit avec l’une des meilleures danseuses du monde sur scène.

Une faute?

La star américaine Sadie, professeure et chorégraphe à la
renommée internationale, présentera avec l’Helvético-
­Iranienne Khatoon et l’Helvético-Brésilienne Dunya un show qui tordra définitivement le cou à l’idée reçue selon laquelle la danse orientale se
limite à des mouvements du bassin.

Sur des musiques traditionnelles mêlant percussions, violons, flûtes ou accordéons, ou sur des airs plus pop et modernes, ces trois danseuses ne possèdent en effet pas leur pareille dans l’art de dissocier les parties du corps. Chacune peut bouger indépendamment de l’autre. Travaillant autant avec le buste que les épaules, les bras, les cuisses, l’abdomen et le dos, elles magnifient leur discipline à travers un florilège unique de chorégraphies orientales, entre tradition et modernité. De quoi bien entamer son samedi soir. En effet, cette danse, qui célèbre la fertilité, ins­pire – à ce que l’on raconte – la vitalité et la joie de vivre.