Lausanne

22 juin 2016 20:19; Act: 22.06.2016 20:58 Print

Deux Vaudois font bouger le tourisme responsable

par Francesco Brienza - Un couple met au point un concept qui optimise le nettoyage des sites prisés des voyageurs. Un projet très remarqué.

storybild

Le couple ne voyage plus sans des sacs poubelle, ici en Grèce. (Photo: dr)

Une faute?

Les plus belles splendeurs de la nature sont parfois jonchées de déchets. Si les volontaires pour passer un coup de balai ne manquent pas, c’est souvent l’organisation qui pêche. C’est pourquoi un couple de Lausannois passionné par les voyages a imaginé My green trip, une plateforme qui permet d’optimiser les opérations de nettoyage autour du globe. «Le déclic est venu l’an dernier en Malaisie, se souvient Elisabeth. Avec mon compagnon Nicolas, nous avons vu des singes jouer avec des bouteilles en PET dans un parc naturel... On s’est dit que ce n’était pas possible!» Le couple s’est alors retroussé les manches et a collecté un maximum de déchets.

A leur retour, l’idée du concept a germé. «Elle comprend quatre axes, reprend Elisabeth. Créer une communauté de voyageurs, identifier les zones qui posent problème, ramasser les déchets et créer des partenariats avec des acteurs locaux.» A terme, une application mobile devrait être créée. «Notre rêve serait de voir des milliers de voyageurs s’activer pour nettoyer la planète, ajoute la trentenaire, qui mène ce combat parallèlement à son job. La différence se fait grâce au nombre.»

Les premiers retours sont positifs. Des acteurs privés suisses se sont manifestés pour soutenir le concept. My green trip a aussi été retenu pour participer à l’opération du Ministère de l’Environnement français 100 projets pour le climat. Les lauréats recevront un précieux soutien. «De quoi nous gonfler à bloc pour les défis à venir», se réjouit Elisabeth.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fc le 22.06.2016 21:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aussi à Lausanne

    Au cas où... Sans le voyage, à Lausanne ils organisent ramassage des déchets au bord du Lac ce samedi. Si ça vous dit, inscription sur le site de la ville et taper : Stop littering au parc du Bourget.

  • Jean Balle le 22.06.2016 20:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Se donner bonne conscience

    On prend l'avion jusqu'en Malaisie et on est choqué par une bouteille en PET qui traîne là-bas? J'aurais préféré que ces gens soient choqués des bouteilles qui traînent chez nous et qu'ils mesurent à deux fois l'empreinte écologique d'un vol en avion, dont le seul but est d'assouvir leur envie d'évasion.

  • Paola Etoy le 22.06.2016 20:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Idée!

    Engagez des sans emploi volontaires ou pas. Ils voyagent et se sentiront utiles!!!

Les derniers commentaires

  • NG le 23.06.2016 14:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hourra

    Vous êtes trop avec votre morale

  • Richard Krebs le 23.06.2016 14:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais oui !

    Tout doit aussi passer par l'éducation et le respect de notre patrimoine terrestre. Chaque volet de notre société est concerné. Parents, enseignants, autorités, associations et ONG.

  • Marc M le 23.06.2016 13:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bien... Aussi à faire localement

    L'idée est bonne de faire cela là où on va. On peux évidement le faire chez soi au jour le jour. Un sac plastique en poche pour quand on croise des déchets. Dommage que c'est quasiment mal vu, quand je ramasse un déchet qui n'est pas le mien, c'est sidérant de voir les gens que ça choque... Ramasser les déchets est encore considéré comme être "une sous caste, un pauvre"

  • Neptune le 23.06.2016 11:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non mais !

    Concrètement, cela signifie que certains se comportent de façon malpropre et que d'autres, bourrés de bonnes intentions, nettoient leurs saletés. À quand des solutions pour ré-instaurer le respect, parce que il y a urgence.

  • Christian Schopfer le 23.06.2016 09:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et chez nous aussi

    Bien joué les gars. Ca fait 15 ans que je suis concierge et que je fais ça dans les environs de l'immeuble.