Vaud

24 février 2017 20:05; Act: 24.02.2017 20:05 Print

Les policiers se muent en infirmiers éphémères

Les agents vaudois et lausannois s'équipent de trousses tactiques pour donner les premiers soins aux blessés graves sur le terrain.

Une faute?

Les policiers sont souvent les premiers à débarquer sur le lieu d'un drame ou d'un accident. De précieuses minutes peuvent s'écouler d'ici à ce qu'une ambulance arrive. Pour maximiser les chances des blessés graves, les corps de police vaudois et lausannois ont décidé d'équiper leurs hommes de kits de premiers secours tactiques afin qu'ils puissent accomplir des gestes salvateurs. Une formation accompagne la distribution de ce matériel, rapporte «24 heures» dans son édition de vendredi.

D'ici mars, les forces de l'ordre auront à leur disposition des gants, un garrot ainsi que des pansements compressifs et occlusifs. Un équipement bien plus solide que celui dont ils disposaient jusqu'alors. «Avec une trousse par agent, plus une sur chaque gilet pare-balles lourd, ainsi qu'une sacoche par voiture comprenant quatre trousses, une patrouille de deux hommes peut en théorie secourir huit personnes», explique dans «24 heures» Grégory Santus, instructeur à la police de Lausanne. Selon les projections, ce nouveau matériel pourrait permettre d'éviter environ 15% des cas mortels. Les policiers pourront également se soigner eux-mêmes en se posant un garrot afin d'éviter une hémorragie fatale.


(cge)