Conseil communal

23 février 2011 19:14; Act: 23.02.2011 19:29 Print

Un jour sans viande à l’école

par Joël Burri - Une fois par semaine, les cantines scolaires de Lausanne seront végétariennes. La Ville a adopté cette mesure récemment rejetée par l’Etat.

Sur ce sujet
Une faute?

La Municipalité devra plancher sur le contenu des assiettes des écoliers: mardi, le Conseil communal a en effet adopté le principe d’un jour sans ­viande par semaine. «Nous ne demandons pas l’interdiction de la viande ou du poisson, a rappelé devant le Conseil la Verte Isabelle Mayor, auteure du ­texte, nous demandons juste que quatre repas par mois, les enfants puissent goûter autre chose, afin de diversifier leur alimentation.» Elle espère ainsi changer les habitudes durablement: «Si on leur montre qu’il faut manger de la viande à chaque repas, ils reproduiront ce comportement une fois adultes», explique l’élue. Elle rappelle que diminuer sa consommation de viande est bon pour la santé et pour l’environnement. Et espère que cela permet de favoriser des aliments produits localement.
Des arguments qui n’ont pas convaincu Françoise Longchamp: «C’est une atteinte à la liberté de chacun», regrette la libérale-radicale, qui avoue qu’elle-même limite sa consommation de viande. «Et je peux imaginer que pour les familles qui ont peu d’argent, le plat de viande à l’école pour les enfants est bienvenu.»
Quant a l’entrée en vigueur du concept, Isabelle Mayor espère que cela sera pour la prochaine rentrée. Toutefois, il a déjà fallu dix mois entre le dépôt de son texte et sa discussion au Conseil. De telles propositions ont déjà été refusées à Morges et au Grand Conseil vaudois. A Renens, la mesure avait été jugée inutile, puisque les cantines y proposent déjà un plat végétarien chaque semaine.