Vaud

12 janvier 2017 10:53; Act: 12.01.2017 21:14 Print

Des porcheries à nouveau visées par les animalistes

par Mirko Martino - Une vidéo dénonce des exploitations d'un éleveur déjà cloué au pilori en septembre 2016. Mais elle serait antérieure à des contrôles récents.

La vidéo diffusée par l'association PEA (Pour l'Egalité Animale).
Sur ce sujet
Une faute?

Des porcs serrés les uns contre les autres, certains avec des blessures: ce sont les images diffusées jeudi par l'association PEA (Pour l'Egalité Animale). «Elles ont été tournées sur sol vaudois entre fin 2015 et fin 2016, assure Pia Shazar, la porte-parole. Nous les avons reçues d'une source anonyme.» Une plainte pénale pour diverses infractions à la Loi fédérale sur la protection animale a été envoyée au Ministère public.

Les porcheries visées seraient exploitées par le même éleveur qui avait fait parler de lui en septembre dernier après une dénonciation par un autre mouvement de militants animalistes. «Avec le raffut d'il y a quelques mois, je pensais que ça allait le réveiller», confie Rosemay Christen, syndique de Juriens, où se situerait l'un des deux élevages incriminés. L'autre se trouverait à Pompaples. «Il devait bien penser qu'on allait le traquer ailleurs», ajoute l'élue, qui ne semble pas surprise.

Pour Giovanni Peduto, vétérinaire cantonal, la vidéo diffusée par PEA, une association qui milite pour une abolition de l'exploitation animale, est certainement antérieure à septembre. «Les deux porcheries montrées, si ce sont bien elles, ont été contrôlées trois fois chacune ces cinq derniers mois, indique-t-il. On a constaté des manquement mineurs qui ont été réglés. Mais il faut maintenir cette dynamique. Depuis le 1er janvier, les vétérinaires cantonaux et la Confédération ont mis sur pied des contrôles renforcés et non-annoncés.» L'éleveur mis en cause n'a pas souhaité répondre à nos sollicitations.

Une nouvelle ordonnance fédérale avec des normes plus strictes entrera en vigueur le 1er septembre 2018. Pour les élevages du même type que ceux dénoncés par PEA, les porcs à l'engrais auront droit à 0,9 m2 au lieu des 0,65 m2 actuels, ce qui représente 28% d'animaux en moins sur la même surface. Le caillebotis intégral sera interdit. Par contre, il ne sera pas question d'une sortie quotidienne obligatoire. Pour des conditions d'élevage moins pénibles pour les animaux, le consommateur aura toujours la possibilité de faire confiance à des labels aux normes plus exigeantes.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ortyga le 12.01.2017 12:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle tristesse

    Honteux de faire subir cette souffrance aux animaux ! Je connais un élevage de porcs en plein air à Vullierens où au contraire... c'est le paradis pour eux ! D'où la possibilité aujourd'hui de faire de l' engraissement autrement, soit dans le respect des animaux.

  • Le Husky le 12.01.2017 12:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    merci les industries

    voilà ce qui cE passe quand on veut tout moins chère, on industrialise tout. voilà ce que ça l'industrialisation.

  • qui n'a jamais vu un chêne le 12.01.2017 12:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le cochon miggy

    je n'ose même pas regarder ça me terrifie. il ne faut pas se faire d'illusions : c'est la réalité de ces animaux "marchandises". La viande à bas coût c'est ça. pauvres bêtes.

Les derniers commentaires

  • Shadow le 16.01.2017 11:45 Report dénoncer ce commentaire

    les animaux

    Manger mois, manger mieux, manger local - pour ceux qui veulent continuer à manger de la viande en limitant les dégâts pour les animaux et l'environnement, arrêter de manger de la viande pour ceux qui ne souhaitent pas prendre le risque de soutenir la maltraitance animale.

  • Louis 14 le 14.01.2017 21:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop

    Que fait l'office veterinaie????????

  • Bonjour la lumière le 14.01.2017 09:40 Report dénoncer ce commentaire

    @Cata strophe

    @Cata strophe Le monde végétal ne vit, pas, ne respire pas, n'éprouve pas d'émotion tout comme est censé le faire CERTAINS Humains. Les animaux sont en tout point pareils que les humains en ce qui concerne la douleur, la peur et les émotions. Il n'y a que les inhumains qui sont totalement ignares en matière d'émotion et de compréhension, ils le prouvent chaque fois qu'ils écrivent des niaiseries .... à méditer

  • Cata strophe le 13.01.2017 21:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Miam miam

    Si jamais un jour on découvre que le monde végétal à une conscience on est foutu ....plus rien à manger ....

  • merci les paysans le 13.01.2017 19:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    merci

    plus les vegans parlent plus cela me fait rire . merci beaucoup de dire toutes ses conneries . merci les paysans de vous levez pour me nourire