Vaud

10 janvier 2017 07:04; Act: 10.01.2017 14:22 Print

Condamné pour viol après une relation sans capote

par Christian Humbert - Un homme n’a pas mis de préservatif alors que sa partenaire l’avait exigé. Il vient d’écoper de 12 mois avec sursis.

Une faute?

«Un plan cul entre adultes consentants avec accident de préservatif»: pour l’avocat d’un Français de 47 ans, «il n’y a rien de pénal» à ce qu’a fait son client. Ce dernier était jugé hier devant le Tribunal correctionnel de Lausanne pour une relation sexuelle non protégée, en juin 2015.

Après un «match» sur Tinder, puis un premier verre dans un lieu public, les deux quadragénaires se sont vus chez Madame. Ils ont commencé leur coït avec une capote, puis Monsieur l’a enlevée pour une fellation sans protection. Refus de la Suissesse. Il l’a alors pénétrée de nouveau, en lui ­tenant les bras. Elle ne s’est rendu compte qu’à la fin qu’il ne s’était pas protégé. «T’inquiète, je me contrôle», a-t-il tenté de la rassurer, avec pour seul souci qu’elle ne tombe pas enceinte.

Quatre mois d'enfer

Dès la fin de l’acte, la quadra, très inquiète, lui a demandé de faire un test. Une exigence qu’elle a réitérée plusieurs fois. En vain: le Français n’a plus donné de nouvelles. La femme a alors vécu quatre mois d’enfer: lourd traitement préventif contre le VIH et longue attente du résultat.

Pour la procureure, il s’agit d’un acte sexuel sur une personne incapable de résistance. Elle l’a comparé à une relation anale non désirée lors d’une partie de jambes en l’air consentie. Monsieur a donné une première version: «J’ai mis un préservatif. Il s’est déchiré sans que je ne m’en rende compte.» Il a ensuite reconnu, du bout des lèvres: «J’ai oublié d’en mettre un.» Il a été condamné à 12 mois de prison avec sursis.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • M.B. le 10.01.2017 07:30 Report dénoncer ce commentaire

    Justice à deux vitesses

    Un de mes potes s'est fait cocu par sa nana qui couchait avec plein d'autres mecs sans protection, elle ne lui disait évidemment rien et continuait d'entretenir des rapports intimes avec lui sans protection : l'affaire est passée devant le tribunal (un des prétendants étant témoin) et il n'y a eu aucune qualification de viol ! Il y eu mise en danger d'autrui, qui est, à mon avis, la réel condamnation ayant sens dans ce type d'affaire... Mais bon, on sait tous que la justice Suisse pète un câble : mieux vaut être pédophile que de rouler trop vite sur l'autoroute...

  • Eric le 10.01.2017 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand c'est oui AVEC préservatif , c'est avec prés

    Quand c'est oui avec préservatif c'est AVEC préservatif, si le partenaire change les règles établies avant le rapport, cela rompt le contrat moral passé entre 2 adultes consentants . Avoir des rapports sexuels non protégés peut avoir de lourdes conséquences : sida, autres maladies sexuellement transmissibles, grossesse non désirée... Je suis surprise par la légèreté de certains commentaires. Je comprends très bien pourquoi cette dame a porté plainte.

  • Robs le 10.01.2017 07:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'angoisse du SIDA est compréhensible

    Ce n'était pas un viol classique, mais la moindre de choses était de fournir ces résultats de test HIV. La peine est justifié.

Les derniers commentaires

  • Julie le 11.01.2017 14:38 Report dénoncer ce commentaire

    N'importe quoi !

    @M.B. : vous mélangez tout ! La situation que vous décrivez n'a rien à voir avec celle de l'article !

  • John le 11.01.2017 11:35 Report dénoncer ce commentaire

    Sauf que...

    @Kim : elle a refusé la fellation sans capote, lisez au moins avant de commenter !

  • Marisa le 11.01.2017 07:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    inconscience

    Il y a une grande inconscience que ça soit chez les hommes comme les femmes. Si on prend la situation actuelle dans la prostitution on a le 90% qui pratiquent la fellation nature. Un client sur 3 demande et insiste pour un rapport sans protection. La moitié de ces hommes sont mariés. L' inconscience ne fait pas réfléchir au fait qu'une femme qui fait en moyenne 800 fellations nature par année puisse être exposé a un risque. Sans parler de la prostitution privé ou la les rapports nature sont nettement beaucoup plus.

  • S.Franscini le 10.01.2017 20:47 Report dénoncer ce commentaire

    C'est beau ça...

    Le rapport a été consentant jusqu'à la fin, même si lui il a triché dès la moîtié. C'est seulement à la fin que madame s'en est rendue compte et elle a changé d'avis. Je veux bien qu'il soit coupable de triche grave, mise en danger,..mais pas de viol. Cette fois c'est un viol pour une question de preservatif (il faut prevenir Mr. Assange), la prochaine sera parce que lui n'as pas les moyens ou la voiture qu'il vantait sur sa page facebook, il est marié, il ne veut plus rien savoir d'elle... Avant on s'amuse comme des lapins et après on decide que ça a été un viol.

  • Mumi le 10.01.2017 09:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ou es passé le beau vieux temps?

    On a oublié ce qui veut dire la fidélité et sa virginité a son promis où promise !! Je ne suis pas religieux ni pratiquant, n'est il pas mieux-être avec son ami(e) et avoir une vie de famille comme au beau vieux temps ?! Pour le cas de l'article il mérite là peine infligée !!! Et madame devrai faire plus attention et pas s'envoyer en l'air avec un 1er venu!!! Cordiales salutations à tous.