Vaud

28 mars 2018 08:26; Act: 28.03.2018 08:26 Print

A 93 ans, elle écrit un livre pour dénoncer le Canton

par Abdoulaye Penda Ndiaye - Placée de force dans un EMS, une nonagénaire de Morges explique son calvaire dans un poignant livre autobiographique.

storybild

Au moment de la prise de cette photo, Rita Rosenstiel, 93 ans, s'est exprimée ainsi: "Je ne veux pas tirer la gueule mais si je souris, les gens croiront que je suis contente"

Sur ce sujet
Une faute?

Une cuisine inondée, une perte d’équilibre et la machine étatique s’est emballée... En janvier 2014, Rita Rosenstiel, bon pied, bon œil et très vive d’esprit en dépit de ses 90 ans, a été placée contre sa volonté dans un EMS à Morges. Une mesure étatique à des fins d’assistance imposée quand la vie en solo représente un danger. Pour celle qui est devenue depuis une sorte de porte-étendard des seniors qui disent non (lire ci-contre), c’était le début d’un long combat. Rita Rosenstiel a notamment porté plainte contre l’Etat et son ex-curateur, qu’elle accuse de lui avoir volé des objets d’une grande valeur pécuniaire et sentimentale.

L'héritière qui quitte Zurich pour Lutry

Fille d’un riche homme d’affaires de Zurich, l’héritière a vendu ses actions et a quitté la Suisse alémanique en 1974 pour s’acheter une villa au bord du lac à Lutry (VD). Depuis, elle s’est investie comme mécène dans le milieu culturel et a fondé le Musée Paderewski à Morges, qu’elle a dirigé à titre bénévole pendant de longues années. A 93 ans, au crépuscule de sa vie, Rita Rosenstiel vient de rédiger une biographie d’une cinquantaine de pages. Elle y décrit son amertume en des termes poignants. «Cela fait plus de trois ans que je végète dans cet EMS entourée par des personnes dont la majorité, même plus jeunes que moi, ne peuvent plus marcher, ni parler... Il ne me reste plus qu’à attendre et souhaiter la fin de cette vie devenue difficile et humiliante.»

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marcelle Ratafia le 28.03.2018 08:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout mon soutien

    Honteux. Bravo Madame davoir encore le courage de dénoncer cette société qui se débarrasse de ses vieux. Nous marchons sur la tête.

  • Billy le 28.03.2018 08:39 Report dénoncer ce commentaire

    normal non?

    on tue nos vieux dans ces EMS. ils voulaient bourrer de médocs ma gd maman car... elle commençait à perdre la mémoire à. .. 92 ans....

  • jvpasbo le 28.03.2018 08:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pointe de l iceberg.

    Si il y avais que ça comme problème dans ce canton... il faut placer vaud sous tutelle urgemment....

Les derniers commentaires

  • Chewbie le 29.03.2018 19:38 Report dénoncer ce commentaire

    Les ems

    Ça me fait rire ces gens qui parlent sans connaître... Vous ne connaissez rien au système. Placer des personnes âgées contre leur gré est une chose très difficile. Il faut des arguments solides pour mettre qqun sous PLAFA. Savez combien de personnes âgée souffrent de démence ? Et trouble du comportement ? Se mettant en danger à la maison en ne s alimentant plus ? Ces personnes mourraient à domicile si la Justice et les médecins n'interviendrai pas. Ces personnes âgées ont aussi le droit de vivre. Et l'histoire de cette dame n'est qu'un petit pourcentage de l'injustice des placements

  • Michèle Herzog le 29.03.2018 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    Important: Faire des distinctions

    En lisant les commentaires je constate que beaucoup d'internautes ne font pas la distinction entre une personne âgée encore alerte (physiquement et mentalement) et des personnes dépendantes qu'il faut aider dans toutes les situations. Il devrait exister des structures mieux adaptées aux personnes alertes qui n'ont pas besoin de vivre en EMS.

  • May Daniel le 29.03.2018 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Courageuse et dévouée bravo

    Cher madame je vous souhaite plein de courage pour vous battre contre une injustice pareil. Je vais acheter votre livre et le lire. Ensuite je vais me battre pour que ça change au plus vite. Jai 61 ans jai pas envie de subir pareil mésaventure. Mais surtout pour les générations futures. Quant au politique il valent rien du tout. ce sont tousses des brigands, il non plus aucun respect pour nous en temps que aînés plus il sont jeunes plus il ce crois tout permis

    • Michèle Herzog le 29.03.2018 21:51 Report dénoncer ce commentaire

      Commande de l'autobiographie

      A Daniel May: Si vous désirez lire son autobiographie très passionnante envoyez moi un email à mh@herzoginfo.ch et je vous enverrai le fichier .pdf C'est gratuit, car Mme Rosenstiel aimerait offrir ce texte pour alerter les citoyens.

  • Hélène le 29.03.2018 08:43 Report dénoncer ce commentaire

    Demandez à votre assurance et à l'Etat

    Un conseil, demandez le détail des factures de l'EMS envoyée à votre assurance et à l'Etat. Vous avez un droit sur vos avoirs, même si on vous a imposé une curatelle. Et votre maison doit toujours être en votre possession. Continuez à vous défendre pour retourner chez vous, si c'est votre souhait. Tout le meilleure pour vous.

    • Michèle Herzog le 29.03.2018 11:01 Report dénoncer ce commentaire

      Ne peut pas quitter son EMS

      A Hélène: Mme Rosenstiel a vendu sa maison il y a longtemps. Ensuite elle s'est installée à Morges dans un appartement en location et elle a fait du bénévolat pendant des années. Si vous désirez lire son autobiographie enoyez moi un email à mh@herzoginfo et je enverrai le fichier .pdf C'est gratuit. Mme Rosenstiel ne peut pas quitter son EMS, car elle n'a pas d'argent !

  • DM le 29.03.2018 02:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    réalité honteuse

    Soit disant Il ya pas assez d'argent dans les caisses AVS par ce que les vieux vivent trop longtemps alors il essaient de les liquider comme il peuvent