Vaud

12 septembre 2017 23:16; Act: 12.09.2017 23:23 Print

Aide sociale: beaucoup d’abus, peu d’enquêteurs

Deux personnes viennent d'être condamnées pour escroquerie. Les faits qui leur étaient reprochés remontaient à de nombreuses années.

Une faute?

Un couple de quinquagénaires bosniens habitant Aigle vient d’être reconnu coupable d’escroquerie. Tous deux bénéficiaires de l’aide sociale, ils travaillaient sans l’avoir déclaré, lui dans un vignoble, elle à faire des ménages. Entre 2002 et 2009, ils ont touché indûment près de 85'000 fr. d’aides. Ils ont chacun écopé d’une amende de 900 fr. et ont été condamnés à 18 jours-amende avec sursis. Ce cas parmi tant d’autres souligne les difficultés rencontrées par la vingtaine d’enquêteurs dévolus à cette tâche dans le canton de Vaud, qui compte des dizaines de milliers de bénéficiaires de l’aide sociale. «Nous devons attendre des mois avant d’obtenir des résultats lors de nos demandes d’investigation», témoigne une assistante sociale.

(chu)