Payerne (VD)

17 décembre 2017 20:55; Act: 17.12.2017 21:01 Print

Après Genève, un jeune cavalier rêve déjà des JO

par Abdoulaye Penda Ndiaye - Robin Godel (19 ans) s’est frotté à l’élite mondiale à Palexpo il y a une dizaine de jours. Il a désormais pour objectif les Jeux de Tokyo en 2020.

Une faute?

«Je l’ai vu monter depuis ses débuts. Il avait 5-6 ans. Aujourd’hui, grâce à sa volonté et son talent, ce jeune de 19 ans est le leader de notre société qui compte 120 membres actifs.» Présidente de la Société de cavalerie de Payerne, Céline Corsini ne tarit pas d’éloges sur Robin Godel, étudiant domicilié à Estavayer-le-Lac (FR).

Car il a fait fort au saut complet, cet automne en Italie, lors d’un concours dévolu à la relève. «Je me suis classé 4e pour mon premier concours 3 étoiles», se réjouit-il. Il y a dix jours, au Concours international de Genève, le cavalier de 19 ans a pu se mesurer à l’élite mondiale. «Je vise désormais une qualification aux Jeux olympiques de Tokyo 2020», explique-t-il.

Unique enfant d’une famille monoparentale, le multiple champion de Suisse junior peut compter sur sa mère Nadia, qui bosse nuit et jour (technicienne en radiologie et ostéopathe) pour lui permettre de vivre sa passion.

Autre soutien de taille: Jean-Jacques Fünfschilling, 75 ans, dont les chevaux ont été deux fois médaillés aux Jeux olympiques. C’est lui qui met à disposition du jeune homme son hongre «Grandeur de Lully». «On a un duo formé par un bon cheval et un jeune cavalier talentueux. Nous allons les faire progresser», annonce sobrement le célèbre éleveur de Lully (FR). La mère et le patriarche détecteur de talents croisent désormais les doigts pour la qualification du cavalier aux Jeux olympiques.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • T4-174 le 17.12.2017 21:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo

    bravo et continue comme ça c'est admirable de voir la passion et la persévérance pour arriver malgré de modestes moyens à la base. BRAVO

  • Cavalier le 17.12.2017 22:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enjoy our ride!

    Bravo Robin, bel engagement pour les sports équestres ! Et merci à ta maman et à ton propriétaire sans qui rien ne serait possible! Le chemin ne sera pas facile mais nous te suivrons avec attention et nous nous réjouissons de tes futurs succès! Enjoy our ride!

  • Achrisam le 17.12.2017 22:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne chance

    Bravo et bonne chance. Merci à ces personnes qui se sacrifient pour la jeunesse.

Les derniers commentaires

  • Serge Marguet le 18.12.2017 20:03 Report dénoncer ce commentaire

    Félicitations

    Bravo Robin pour ton travail, je constate simplement que tu as oublié de citer dans les personnes qui t'aide ton père Dominique qui est un des bons sponsors.

  • La Dum le 18.12.2017 11:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rabats-joie... BRAVO Robin !

    Je trouve les commentaires de certaines personnes très désolants... Pourquoi critiquer ou juger sur cet article ? Je ne pense pas que ça soit vraiment lendroit adéquat... Ils ont travaillé et fait des sacrifices pour en arriver là et vous navez rien dautre à dire... Bravo Robin et à toutes les personnes qui tentourent et te soutiennent ! Tu iras au bout de tes rêves jen suis certaine et je te le souhaite ! Bonne chance pour la saison à venir :)

  • c.d.s le 18.12.2017 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Magnifiques chevaux

    Une pensée aux animaux domestiqués pour les loisirs de l'Homme. Ce pervers narcissique qui arrive à dominer une espèce animale, le rendre totalement dépendant, le dénaturer de son habitat naturel pour l'enfermer dans un box et galoper dans un enclos de temps à autre, alors que la nature et les plaines ne sont qu'illusion dans son fantasme sauvage. On aime les animaux, mais on aime surtout ce qu'ils nous apporte lorsqu'on veut se divertir et s'occuper. Ceux qui les enferment critiqueront ensuite ceux qui les mangent... mais au final, nul ne peut faire la morale à l'autre.

  • Gerard Mensoif le 18.12.2017 09:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    saignant

    Moi, on m'as toujours dit "on ne joue pas avec la nourriture "

  • sandrine le 18.12.2017 08:31 Report dénoncer ce commentaire

    Tout de bon à ce jeune homme et sa maman

    Je souhaite tout de bon à ce charmant jeune homme. Que sa passion le mène loin! et sans jamais perdre le respect du cheval, l'amour de l'animal au-delà de la performance. Je félicite aussi sa maman, qui peut être très fière de lui. Bravo pour vos sacrifices, votre soutien et votre amour.