Canton de Vaud

14 novembre 2017 18:24; Act: 14.11.2017 18:40 Print

Certains infirmiers auront plus de libertés

Des infirmiers praticiens spécialisés pourront notamment prescrire des médicaments sous la supervision d'un médecin.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le champ de compétences de certains infirmiers pourra être élargi dans le canton de Vaud. A l'heure de modifier la loi sur la santé publique mardi, le Grand Conseil a très largement accepté d'y introduire cette nouveauté.

Ces infirmiers praticiens spécialisés, qui devront être au bénéfice d'un master, pourront notamment prescrire des médicaments sous la supervision d'un médecin. Ils pourront aussi prescrire et interpréter des examens et effectuer certains actes médicaux. Le but: lutter contre le manque de médecins généralistes.

Ces nouveautés font partie des différentes modifications législatives acceptées sans grande discussion lors du deuxième débat au Parlement. Seul un amendement du député PLR Philippe Vuillemin a brièvement été abordé et largement accepté. Celui qui est aussi médecin tenait notamment à ce que soit précisé que ces infirmiers praticiens spécialisés «assument la responsabilité pénale des actes qu'ils effectuent».

Pas indispensable

Un amendement qui ne paraissait «pas indispensable » à Pierre-Yves Maillard, conseiller d'Etat en charge de la santé. «Tout professionnel n'échappe pas à sa responsabilité pénale dans son périmètre d'action», a-t-il argué. Mais d'ajouter que l'amendement ne lui posait pas de problème.

Devant le soutien général à ce projet, le ministre socialiste a également tenu à signifier au plénum «toute la satisfaction» face à son aboutissement. Le projet comporte quelques «avancées importantes». C'est également «une reconnaissance aux professionnels» de la santé, a-t-il conclu.

(nxp/ats)