Orbe (VD)

21 avril 2017 13:44; Act: 21.04.2017 13:51 Print

Des élus locaux mobilisés pour un migrant renvoyé

Un Afghan de 24 ans a été réexpédié en Grèce, alors qu'il était hébergé par une municipale de centre-droit. Celle-ci dénonce un manque d'humanité.

storybild

(Photo: Keystone)

Une faute?

Son nom est Ibrahim. Il a 24 ans. Depuis plusieurs semaines, il avait trouvé refuge à Orbe, chez Mary-Claude Chevalier, une municipale de centre-droit. Cet Afghan issu d'une minorité persécutée donnait des coups de main au concierge communal et s'entraînait avec l'équipe de football locale, préparant aussi le thé à la buvette du terrain de jeu. Il a déposé une demandé d'asile en Suisse en 2014, mais elle a été refusée car il bénéficie déjà de l'asile en Grèce. Alors la semaine dernière, il y a été renvoyé par les autorités vaudoises.

Ce traitement a suscité passablement d'émotion dans la commune. Mary-Claude Chevalier s'est envolée mercredi pour Athènes dans l'espoir de retrouver Ibrahim, indique «24 heures» dans son édition de vendredi. Les personnes mobilisées pour soutenir le jeune Afghan, parmi lesquelles un autre municipal urbigène, dénoncent le manque d'humanité des autorités cantonales.

Contacté par l'élue locale de centre-droit, le conseiller d'Etat libéral-radical Philippe Leuba, a répété que ce qui doit rentrer en ligne de compte est le respect du droit. «Le Canton est tenu d'exécuter les décisions de Berne», a-t-il rappelé. Il a néanmoins indiqué que le Secrétariat d'Etat aux migrations a été interpellé pour s'assurer que les critères légaux pour effectuer le renvoi d'Ibrahim étaient réunis.

(mkm)